Palestine : Union sacrÚe contre le projet dĺannexion israÚlien

Les deux groupes rivaux palestiniens, le Fatah du PrÚsident Mahmoud Abbas et le mouvement islamique Hamas, sont convenus le 6 juillet de reprendre les pourparlers pour mettre fin Ó leur division interne, selon le mÚdia chinois Xinhua.

Ahmad Helles, membre du Comité central du Fatah, et Husam Badran, membre du bureau politique du Hamas, ont fait cette annonce dans une interview conjointe diffusée sur la télévision publique palestinienne. « La reprise des réunions entre le Fatah et le Hamas a donné à notre peuple un nouvel espoir de mettre fin à la division interne qui dure depuis 13 ans, afin de faire face aux défis politiques et économiques actuels », a déclaré M. Helles. « La division interne palestinienne ne doit jamais être considérée comme la véritable image permanente du peuple palestinien », a-t-il estimé. Par la même occasion, Husam Badran a indiqué que les deux mouvements rivaux maintiennent des contacts quotidiens et cherchent à travailler ensemble, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à l'étranger, pour contrer le plan d'annexion israélien. Il a affirmé que le Hamas était prêt à parvenir à un accord national. La division interne palestinienne a commencé en 2007, suite à la prise de contrôle de Gaza par le Hamas.

Rapprochement salué

Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a envoyé une lettre au chef du Hamas, Ismail Haniyeh, pour saluer les efforts d'unité entre le Hamas et le Fatah. « Le maintien de la vigilance, de l'unité et de l'harmonie entre le peuple et les mouvements palestiniens jouera certainement un rôle efficace dans l'annulation des complots de l'ennemi et apportera une assistance divine ». Il a ajouté « l'Iran, sur la base de ses devoirs religieux et humains, ne ménagera aucun effort pour soutenir le peuple opprimé de Palestine et pour repousser le mal ». La Russie a également salué le 3 juillet l'engagement pour « l'unité » des deux entités. Le rapprochement s’est amorcé la semaine dernière parce que l’État hébreu souhaite annexer des colonies et la vallée du Jourdain en Cisjordanie, un territoire palestinien qu’Israël occupe depuis 1967. Sous la pression internationale, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a reporté ses plans initiaux. Le 7 juillet, les ministres des Affaires étrangères de la France, de l'Allemagne, de l'Égypte et de la Jordanie ont exhorté Israël à abandonner ses projets d'annexion de pans entiers de la Cisjordanie occupée.

Boubacar Sidiki Haidara

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 08/04/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité