Pays-Bas : Les familles des djihadistes divisent

Les Pays-Bas doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour rapatrier rapidement les enfants néerlandais de l’État islamique détenus dans des camps du nord-est de la Syrie. C’est ce qu’a estimé le lundi 11 novembre un juge de La Haye. La décision divise la classe politique sur le cas des mères de ces enfants. La droite libérale (VVD) du Premier ministre Mark Rutte et les chrétiens démocrates (CDA) ont évoqué un  « jugement inquiétant ». Les centristes libéraux de D66 ont salué la décision du juge, car « les enfants n’ont pas choisi de vivre au califat ». Selon le tribunal, il n’est pas question de rapatrier les mères, car elles ont fait le choix de rejoindre un territoire contrôlé par l’organisation État islamique. En revanche, estime le juge, dans le cas où les autorités sur place n’accepteraient pas de laisser partir les enfants sans leurs mères, le rapatriement de ces dernières doit être également envisagé. Le mardi 12 novembre, le gouvernement a annoncé faire appel de la décision du tribunal de La Haye.

Boubacar Sidick Haidara

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 25/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité