Mozambique : Dans lĺťil du cyclone terroriste

Ces deux dernières semaines, les djihadistes qui sèment la terreur dans l'extrême-nord du Mozambique ont mené une série d'attaques spectaculaires et enfin affiché au grand jour leur objectif: instaurer la loi islamique. Pendant quelques heures, les villes de Mocimboa da Praia, Quissanga et Muidumbe sont ainsi tombées aux mains de dizaines d'hommes en armes, qui ont détruit postes de police, bâtiments publics et infrastructures, avant d'en diffuser les images sur les réseaux sociaux. Pour la première fois depuis leur apparition, en octobre 2017, dans cette région, selon l’AFP, ceux que la population désigne sous le nom « d'al-shabab » (les jeunes en arabe) ont expliqué leurs objectifs. « Nous voulons que tout le monde ici applique la loi islamique », a lancé un de leurs porte-paroles, en treillis et armé, à la population de Mocimbao da Praia dans une vidéo. « Nous ne voulons pas un gouvernement de mécréants, nous voulons le gouvernement de Dieu ». Cette vague d'opérations a été revendiquée sur Internet par le groupe État islamique, via sa branche active dans la « Province d'Afrique centrale » (ISCAP). Ces violences ont fait au moins 900 morts, selon un décompte de l’ONG Armed conflict location and event data project, et causé le déplacement d’au moins 150 000 personnes, selon les autorités.

B.S.H.

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 15/04/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité