Moussa TimbinÚ ľ RPM : Vers le divorce ?

AprŔs son ÚphÚmŔre mandat au Perchoir, ÚcourtÚ par le coup dĺ╔tat du 18 aoűt dernier, et trŔs discret par la suite, Moussa TimbinÚ se montre dÚsormais de plus en plus. Lĺex PrÚsident de lĺAssemblÚe nationale a lancÚ le 14 juillet dernier le Mouvement d'action patriotique An Ka Ben (MAP - AN KA BEN) pour ź unir les Maliens ╗. Une maniŔre pour celui que lĺon dit ne plus sĺentendre avec la direction de son parti, le RPM, de prendre un peu plus ses distances avec celui-ci ?

« Ouvert à toutes et à tous, le Mouvement d’action patriotique (MAP) An Ka Ben compte rassembler tous les Maliens autour de propositions concrètes de société, de sortie de crise et de solutions pour un Mali réconcilié avec lui-même, considéré et respecté en Afrique et dans le monde », a expliqué Moussa Timbiné lors de l’Assemblée générale constitutive du MAP, le 14 juillet dernier. Une dizaine de jours plus tard, il s’est rendu en France pour y tenir une rencontre d’échanges avec des faîtières de la communauté malienne. Ces différentes sorties de Moussa Timbiné, avec le MAP comme point d’ancrage, en font réfléchir plus d’un. Serait-il en train de retirer sa main de celle de RPM ? « Loin de là. Il a dit qu’il était un militant bon teint du RPM. Il s’agit là d’un Mouvement qui existe depuis 2015 et qui s’appelait le Rassemblement pour la paix et la réconciliation nationale. On a juste changé de dénomination avec la venue de nouveaux adhérents. Et nous avons relu les statuts et règlement intérieur du mouvement en vue d’un nouveau pacte politique», explique Badra Ali Sidibé, chargé de l’Organisation et de la mobilisation au MAP.

Il poursuit en affirmant que Moussa Timbiné ne pouvait pas réunir l’ensemble des différentes composantes du MAP en étant seulement membre du RPM. « Ce mouvement va au de-là d’un seul parti. Moussa Timbiné est du RPM, Amadou Koïta est du PS Yelen Koura, il y a des gens de l’URD, de l’ADEMA et de bien d’autres bords politiques. Donc, étant uniquement dans le RPM, il lui aurait été difficile de rassembler tous ces regroupements », justifie Badra Ali Sidibé.

Cependant, selon certaines sources, l’ex Président de l’Assemblée nationale serait en brouille avec la direction de sa formation politique. En cause : la gouvernance du parti et le choix de son futur porte-étendard à l’élection présidentielle. « Il ne s’entend pas avec la direction actuelle du parti. Le Président BokaryTréta veut être candidat à l’élection présidentielle. Si cette option se confirme, il n’y a aucun doute : Moussa Timbiné finira par démissionner. Il n’a pas encore affiché son intention d’être le candidat du RPM à la présidentielle parce qu’il sait qu’il n’a pas les soutiens nécessaires à l’interne. Voyez par exemple son choix pour le Perchoir lors de la législature passée », glisse un cadre du RPM. À 47 ans, ce mouvement est donc pour lui une manière d’assurer ses arrières et de se préparer un point de chute rapide au cas où il quitterait le parti.

Pour l’heure, le Mouvement d’action patriotique (MAP) An Ka Ben que Moussa Timbiné vient de créer se positionne pour prendre part aux échéances électorales de 2022. « Nous allons participer à la présidentielle, aux législatives, aux municipales et aux régionales. Ou nous allons soutenir un candidat. Rien n’est exclu. Nous serons fixés assez tôt, vers décembre », déclare Badra Ali Sidibé. Moussa Timbiné pourrait-il être le candidat du MAP à la présidentielle ? « Bon, c’est trop tôt pour le dire, mais rien ne l’en empêche. Ça pourrait être lui comme une autre personne », prévient-il.

Boubacar Diallo

 

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 16/09/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité