Putsch manquÚ au Burkina : le gÚnÚral Gilbert DiendÚrÚ Ó la barre ce lundi

Au Burkina Faso, le général Gilbert Diendéré comparait devant le tribunal militaire de Ouagadougou ce lundi 26 novembre. L’ex-chef d’Etat-major particulier de l’ancien chef d’Etat Blaise Compaoré est accusé entre autres d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coup et blessures volontaires. Il est également perçu comme le cerveau du coup d’Etat avorté contre la transition en septembre 2015.

Selon certains sous-officiers, le général Diendéré serait le commanditaire du putsch. Il aurait expliqué les raisons du coup de force aux officiers du régiment. C'est également lui qui fut l'intermédiaire entre les sous-officiers auteurs de l'enlèvement des membres du gouvernement et les autres chefs militaires. Pour certains gradés déjà entendus par les juges c'est lui qui donnait les instructions aux soldats de l'ex-régiment de sécurité présidentielle durant le coup d'Etat de septembre 2015.

Gilbert Diendéré est également la personne à qui les soldats faisaient appel durant la transition qui a suivi la destitution de Blaise Compaoré, pour désamorcer les crises au sein de cette unité d’élite des forces armées burkinabè.

Après cinq mois de procès, plus de quatre-vingts personnes ont été entendues par le tribunal militaire de Ouagadougou.

Mare-Brigitte KOMONDI

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 08/04/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité