Royaume-Uni ľ UE : Le Brexit, cĺest maintenant

Le Brexit interviendra ce vendredi 31 janvier Ó minuit, soit 1 317 jours aprŔs la dÚcision des Britanniques de quitter lĺUnion europÚenne.

À compter de cette date, le pays sera dans une phase de transition, durant laquelle les relations entre le Royaume-Uni et les 27 autres pays ne devraient pas changer, et ce jusqu'au 31 décembre prochain. En revanche, il ne pourra ni siéger dans les institutions européennes ni avoir son mot à dire sur leurs décisions. Cette période de transition doit permettre aux deux parties de construire une nouvelle relation en termes de commerce et de sécurité. Des négociations que Boris Johnson veut boucler en un temps record, en excluant toute prolongation au-delà de la fin de l'année. Les Européens jugent le calendrier très serré et estiment qu'il faudra établir des priorités. Ainsi, le Premier ministre britannique devra d'abord, lors d'un discours prévu au début du mois de février, dévoiler les contours du futur accord commercial souhaité. Un accord que Johnson veut du même type que celui signé par l'UE avec le Canada récemment, à savoir sans alignement sur les règles européennes. Le nouveau mandat devrait être approuvé au niveau ministériel d'ici au 25 février, selon des responsables européens, permettant aux pourparlers de débuter autour du 1er mars. En outre, les 27 seront aussi très vigilants sur les droits des 3,6 millions de ressortissants de l'UE qui vivent Outre-Manche.

Johnson veut partir et vite Alors qu'elle sera active dès ce 31 janvier, la période de transition pourrait se prolonger un ou deux ans après la fin de l'année 2020. Mais le Royaume-Uni devra demander cette prolongation avant le 1er juillet prochain. Pour le moment, à l'instar de ce qu'il promettait pour le Brexit, Boris Johnson indique n'avoir aucune intention de demander cette prolongation de la période de transition. Ardent partisan du Brexit le Premier ministre britannique, qui se pose en rassembleur depuis sa victoire aux législatives et après avoir réussi là où Theresa May, à laquelle il a succédé, avait échoué, s'adressera à la Nation vendredi, juste avant l’effectivité officielle du Brexit.

« Vendredi marque un moment important dans l'histoire de notre Royaume-Uni », a-t-il souligné dans une déclaration le dimanche 26 janvier. « Peu importe votre vote en 2016, il est temps de regarder avec confiance le pays précurseur que nous allons devenir dans la prochaine décennie et guérir les divisions du passé ».

Boubacar Sidiki Haidara

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 08/04/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité