RCA: Accord entre le gouvernement et 14 groupes armÚs

Le nouvel accord de paix obtenu le 2 février et destiné à mettre fin aux violences en Centrafrique a été paraphé mardi 5 février par le Président Faustin-Archange Touadéra, au nom du gouvernement, et 14 groupes armés, à Khartoum, au Soudan. Les négociations, lancées le 25 janvier, avaient rassemblé les principaux chefs des groupes armés et une importante délégation gouvernementale. Cette avancée relance l'espoir d'un retour à la paix dans un pays meurtri par des années de conflit et où les groupes armés, qui contrôlent de 70 à 80 % du territoire, s'affrontent pour le contrôle des richesses. Le Président soudanais Omar el-Béchir, dont le pays a accueilli les négociations parrainées par l'Union africaine (UA) et l'ONU, était présent à la cérémonie dans la capitale soudanaise. Après avoir paraphé « l'accord de Khartoum », les représentants des 14 groupes armés ont serré la main de Faustin-Archange Touadéra et celle d’Omar el-Béchir, devant plusieurs ambassadeurs et diplomates étrangers. La signature du texte aura lieu à Bangui dans les prochains jours, selon le gouvernement et la présidence, qui n’ont pas donné de date. Aucun détail sur le contenu de l'accord n'a été encore diffusé. « Il sera rendu public après sa signature », selon le chef de la délégation gouvernementale de Centrafrique, Firmin Ngrebada.

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/05/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité