Monde : Ces femmes qui dirigent

Moins connues quĺAngela Merkel, plusieurs femmes prÚsident aux destinÚes de leurs pays Ó travers le monde. Petit tour du globe, principalement des hÚmisphŔres europÚens et africains, des femmes qui dirigent.

Son visage avait une nouvelle fois fait le tour du monde en 2019, alors que son pays était frappé par une meurtrière fusillade visant des Musulmans et faisant au total 51 victimes. Sa gestion de cette crise avait été saluée et largement commentée. Un an après, mi-février 2020, le magazine américain Time lui a consacré sa Une, au moment où l’Allemagne est confrontée à une crise similaire, titrant « Jacinda Arden, à l’attention du reste du monde ». « Ils sont nous, nous ne sommes qu’un », martelait-elle à propos des victimes de la fusillade, rassurant la communauté musulmane, avant de condamner l’idéologie du nationalisme blanc ayant encouragé l’attaque, les images la montrant coiffée d’un foulard et apportant sa compassion à des familles endeuillées. Même si c’est cet épisode qui lui donné une dimension mondiale, Jacinda Arden était déjà connue grâce à un certain atypisme. La cheffe du gouvernement néo-zélandais s'est faite remarquer sur la scène internationale en septembre 2018, pour avoir siégé à l'ONU avec son bébé de trois mois dans les bras. Première cheffe d'État enceinte depuis 28 ans (après Benazir Bhutto), Jacida Ardern a révélé l'être à quatre mois de grossesse, trois mois après son élection. En plus d’être « Première ministre et Maman », telle qu’elle le disait si bien, Arden se présente également comme DJ sur son riche CV. Selon certains médias, elle mixe lors de festivals. Formée au cabinet de Tony Blair, alors Premier ministre britannique, Jacinda Ardern deviendra en 2008, à 28 ans, la plus jeune parlementaire néo-zélandaise.

Plus jeune dirigeante

Des similarités, la Première ministre néo-zélandaise en partage beaucoup avec la Finlandaise Sanna Marin. Également Première ministre, maman et députée dans sa vingtaine, Marin se démarque néanmoins parce qu’elle est devenue le 10 décembre 2019, à 34 ans, la plus jeune dirigeante du monde. Si cette « avancée » a de quoi réjouir, elle n’est pas pour autant inédite en Finlande. Deux femmes avaient occupé ce poste avant elle et le Parlement finlandais a accueilli une femme en son sein dès 1907. Mais ce qui frappa c’est la composition du gouvernement de Marin. Ce fut le premier au monde à compter plus de femmes que d’hommes (12 sur 19 ministres).

Des progrès en Afrique

Une année plus tôt, l’Éthiopie avait été un peu pionnière. Le Premier ministre Abiy Ahmed avait, le 16 octobre 2018, formé un gouvernement paritaire : 10 femmes, 10 hommes. Moins de dix jours après, le 25 octobre, les parlementaires éthiopiens ont désigné à l’unanimité et pour la première fois une femme, Sahle-Work Zewde, comme Présidente du pays, après la démission de celui qui occupait le poste. Dans ce pays de la Corne de l’Afrique, la fonction de président est simplement symbolique et honorifique et l’essentiel du pouvoir est aux mains du Premier ministre, qui représente notamment le pays dans les grands sommets internationaux. Alors que l’Éthiopie procédait à des réformes progressistes, quelques mois plus tôt Ellen Johnson Sirleaf, première Présidente élue d’un pays africain, quittait son poste. Elle avait accédé au pouvoir au Libéria en 2006, après avoir battu l’ancien footballeur George Weah, qui lui a succédé. Une élection qui a ouvert une voie difficile depuis à emprunter. Ameenah Gurib-Fakim est élue en 2015 Présidente de l’Ile Maurice, poste une nouvelle fois honorifique qu’elle est contrainte de quitter en 2018, après qu’un média ait fait des révélations sur l’utilisation d’une carte bancaire remise par Planet Earth Institute (une ONG britannique) à des fins personnelles.

La Centrafricaine Catherine Samba Panza a quant à elle présidé son pays, en pleine tourmente, lors de la Transition, de janvier 2014 à mars 2018. Elle a été élue devant 24 candidats par le Comité national de transition, devançant notamment au second tour Désiré Kolingba, fils de l’ancien Président André Kolingba.

Boubacar Sidiki Haidara

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 15/04/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité