BrÚsil : Bolsonaro visÚ par une enquŕte

Le tribunal suprême fédéral du Brésil a ordonné le 27 avril l'ouverture d'une enquête préliminaire sur des accusations « d’ingérence » dans des affaires judiciaires, visant le Président Jair Bolsonaro, formulées par son ancien ministre de la Justice, Sergio Moro. Sept infractions pourraient avoir été commises, dont l'obstruction à la justice.

Une telle enquête pourrait ouvrir la voie soit à une procédure de destitution contre le chef de l'État, soit à des poursuites pour dénonciation de délit imaginaire contre l'ex ministre, champion de la lutte anticorruption. Selon la justice, les infractions reprochées au président semblent avoir « un lien étroit avec l'exercice des fonctions présidentielles », ce qui exclut une immunité éventuelle.

Sergio Moro, ministre populaire auprès d'une opinion publique écœurée par la corruption du pouvoir politique, a démissionné vendredi 24 avril après le limogeage d'un de ses hommes de confiance, le chef de la police fédérale.

Dans la foulée, il avait montré à la télévision un échange WhatsApp dans lequel le chef de l'État semblait exercer sur lui des pressions.

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 29/07/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité