Lesotho : Accord pour le retrait du Premier ministre controversÚ

Le gouvernement de coalition du Lesotho a signé lundi un accord avec l'Afrique du Sud pour permettre un retrait « digne, élégant et sûr » du Premier ministre contesté Thomas Thabane, sans fixer de date. Au pouvoir depuis 2017, Thabane, 80 ans, avait fait descendre samedi l'armée dans les rues pour « restaurer l'ordre » face à ceux qui exigeaient sa démission. Le Lesotho traverse une sérieuse crise politique depuis sa mise en cause dans l'assassinat le 14 juin 2017 de son ex épouse Lipolelo Thabane, avec laquelle il était en instance de divorce. Privé du soutien de son parti, la Convention de tous les Basothos (ABC), Thomas Thabane avait annoncé en février sa démission « d’ici à fin juillet ». L’ABC et plusieurs partis d’opposition avaient annoncé le mois dernier être parvenus à un accord pour le remplacer dès que possible.

Retrait à venir

L'armée est rentrée dans ses casernes dimanche, alors qu'une médiation sud-africaine, dirigée par l'ancien ministre Jeff Radebe, débarquait dans à Maseru pour tenter de trouver une issue à la crise. Après des discussions impliquant également le roi Letsie III, le gouvernement a accepté « de mettre en œuvre les mesures nécessaires en vue d'un retrait digne, élégant et en toute sécurité de l'Honorable Premier ministre», selon un communiqué.

B.S.H.

 
 
 
 
 
 
   

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 04/03/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité