GrŔce : Les migrants des ţles vers le continent

La GrŔce a transfÚrÚ lundi plus de 700 rÚfugiÚs de Lesbos et du camp de Moria, ravagÚ par des incendies sur l'ţle, vers le continent. Les rÚfugiÚs, qui sont montÚs Ó bord d'un ferry dans la soirÚe, ont obtenu l'asile dans le pays, selon la chaţne de tÚlÚvision nationale grecque.

La Grèce prévoit de déplacer 2 300 autres réfugiés reconnus sur le continent cette semaine, ce jeudi et lundi prochain, d'après la chaîne. Le ministre des Migrations, Notis Mitarakis, avait précédemment annoncé son intention de soulager le camp de Kara Tepe, où un abri provisoire avait été installé pour 10 000 personnes après l'incendie de Moria.

Le camp de Moria a été détruit au début du mois de septembre par un incendie qui a laissé plus de 12 000 réfugiés et migrants sans abri. Les conditions de vie dans le camp provisoire, érigé à la hâte pour loger les migrants laissés sans logement après sinistre, ont été critiquées par les ONG. Malgré les efforts du gouvernement pour transférer depuis début 2020 des milliers de personnes en Grèce continentale, la situation reste toujours critique sur les îles. Et il faut également faire face à la Covid-19. Les autorités grecques ont annoncé le 27 septembre la mort d’un premier migrant du coronavirus. Il s’agit d’un Afghan âgé de 61 ans qui résidait dans le camp de Malakasa, au nord d’Athènes. Ce demandeur d’asile, père de deux enfants, est décédé à l’hôpital d’Athènes où il avait été admis. L'annonce de sa mort a déclenché des manifestations dans le camp le 27 septembre, rapportait lundi l'ONG grecque Refugee support aegean (RSA). Ce camp, comme ceux de Schisto et Elaionas, également près d’Athènes, avait été placé en quarantaine début septembre, en raison de la recrudescence des cas de coronavirus parmi les migrants.

L’Europe en soutien

Dix pays de l’Union européenne se sont engagés à accueillir 400 migrants mineurs non accompagnés évacués de Lesbos. L’Allemagne avait réclamé début septembre des membres de l’UE qu’ils prennent en charge des migrants en raison de la « catastrophe humanitaire » actuelle. La France a promis d’en accueillir 500 et l’Allemagne a annoncé qu’elle accueillerait 1 500 demandeurs d’asile, dont d’anciens réfugiés de Moria.

« Plus aucun migrant mineur non accompagné ne se trouve dans les camps d’accueil et d’identification de la mer Egée », a assuré lundi le ministre grec des Migrations, Notis Mitarachi, dans un communiqué.

Boubacar Sidiki Haidara

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 25/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité