AlgÚrie : LĺÚconomie en danger

À un mois de l’élection présidentielle prévue par le pouvoir intérimaire en Algérie, l’Union nationale des entrepreneurs publics (UNEP) tire la sonnette d’alarme quant à la situation économique du pays, indique un communiqué de cette organisation, relayé le 12 novembre par l’agence officielle Algérie Presse Service (APS). Ce constat, partagé par bon nombre d’experts économiques algériens, devrait constituer le pilier central des projets présidentiels des cinq candidats. L’organisation patronale publique précise que « de nombreux indicateurs indiquent que l’économie nationale est actuellement confrontée à des contraintes drastiques, à caractère structurel, résultant des effets cumulés de nombreux facteurs endogènes et exogènes, notamment la baisse importante des ressources provenant du secteur des hydrocarbures ». Tel que répété plusieurs fois par les experts, qui ont mis en garde contre la faillite du pays d’ici à 2022 si rien n’était fait pour corriger la situation, l’UNEP explique que la situation de stagnation économique que connaît actuellement le pays a généré des « situations extrêmement difficiles à gérer, qui hypothèquent souvent la vie même de nombreuses entreprises ». Ainsi, vu les risques encourus par l’économie algérienne à très brève échéance, l’UNEP estime que « cette situation révèle la nécessité de la mise en place urgente d’un nouveau pacte économique et social, auquel participera l’ensemble des acteurs et partenaires de la sphère d’activité économique ».

Boubacar Sidick Haidara

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 25/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité