Somalie - Kenya : Nouvelle poussÚe de fiŔvre

La Somalie a rompu mardi ses relations diplomatiques avec le Kenya, quĺelle accuse dĺingÚrence, alors que Mogadiscio se prÚpare Ó des Úlections lÚgislatives et prÚsidentielle

« Le gouvernement somalien a décidé de rompre ses liens diplomatiques avec le Kenya. La Somalie appelle tous ses diplomates en poste au Kenya à rentrer au pays et a ordonné aux diplomates kényans en Somalie de quitter le pays d’ici sept jours, à compter du 15 décembre 2020 », a déclaré le ministre somalien de l’Information Osman Abukar Dubbe lors d’une conférence de presse. « Le gouvernement fédéral somalien a pris cette décision en réponse aux violations politiques récurrentes et éhontées du Kenya contre la souveraineté de notre pays », a-t-il ajouté. Les relations entre le Kenya et la Somalie, pays qui partagent 700 km de frontière commune, sont très dégradées depuis de longs mois. La décision de rompre les relations diplomatiques est intervenue après que le Président kényan Uhuru Kenyatta ait reçu cette semaine à Nairobi le Président de la région somalienne autoproclamée indépendante du Somaliland, Muse Bihi Abdi. Mogadiscio considère que le Somaliland fait partie intégrante de la Somalie et toute visite officielle des autorités somalilandaises à l’étranger suscite systématiquement sa colère.

Tensions récurrentes

Ce n’est pas la première fois que les deux pays voisins engagent un bras de fer diplomatique. Il y a deux semaines, le gouvernement somalien avait expulsé l'ambassadeur du Kenya et rappelé son propre représentant de Nairobi après avoir accusé son voisin d'ingérence dans un processus électoral à Jubbaland, l'un des cinq États semi-autonomes de la Somalie. Des accusations que le Kenya a niées, les qualifiant « d’allégations non fondées ». Le ministère kenyan des Affaires étrangères a déclaré qu'il n'avait reçu aucune communication officielle de la Somalie concernant l'expulsion de son ambassadeur. Il incombe à « tous les acteurs politiques en Somalie de rester fidèles à leurs engagements, d'éviter les actions distrayantes, mais plutôt de s'engager de manière constructive pour assurer la mise en œuvre du calendrier des élections dans les délais »a-t-il déclaré. En février 2019, le Kenya avait rappelé son ambassadeur après que Mogadiscio ait décidé de mettre aux enchères des blocs d'exploration pétrolière et gazière dans une zone réclamée par les deux pays.

Ce lundi, la Somalie a indiqué s’être officiellement plainte du Kenya auprès de l’Igad, le bloc régional d’Afrique de l’Est, qui pourrait discuter du différend lors d’une réunion programmée pour le 20 décembre.

Boubacar Sidiki Haidara

 
 
 

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 04/03/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité