Université de Cocody : Comment les présumés meurtriers de Dja Brice ont été arrêtés

Les trois individus ont été appréhendés par la police criminelle.

« Nous sommes venus crier justice parce qu'il est important que nos autorités prennent leurs responsabilités. Nous sommes meurtris ce jour et nous pleurons notre camarade ». Ce sont les mots de Saint-Clair Allah, le secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI). Lui et plusieurs de ses camarades ont marché ce mercredi à l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody pour réclamer justice après l'assassinat de l’étudiant Brice Dja Kouassi la semaine dernière. Dans la même journée, la direction de la police criminelle a informé qu’elle venait d’appréhender 3 individus : Jean Flaubert Yao Koffi, 34 ans, élève en formation d'Attaché administratif, Djibril Ouédraogo, 32 ans, jardinier au CHU de Cocody et Narcisse N’Djou, 36 ans, sans emploi. Selon la police, lors de la perquisition effectuée au domicile de Ouédraogo, il a été découvert dans sa chambre une machette, des habits tâchés de sang, le téléphone cellulaire de la victime également tâché de sang et la somme de 400 000 FCFA dont certains billets étaient aussi marqués de sang.Brice Dja Kouassi, en licence de droit privé à l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan était aussi gérant de Loto. Il a été retrouvé mort la semaine dernière, ligoté, mis dans un sac et jeté dans un bas-fond à proximité du CHU de Cocody. C'est notamment grâce à des caméras de surveillance que les présumés auteurs de cet assassinat ont pu être identifiés

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité