La barbe : Juste un phénomène de mode ?

Les hommes préfèrent de plus en plus garder la barbe.

Autrefois apanage des religieux musulmans ou de ceux qui se disaient « révolutionnaires », la barbe est devenue un phénomène de mode et beaucoup d’hommes se plaisent de plus en plus à la laisser pousser.

Aujourd’hui, la barbe est devenue un phénomène de mode chez les hommes. Courte, moyenne ou longue, selon le goût de ceux qui la portent. Une tendance qui n’est pas sans polémiques pour certains, qui pensent que cela peut être la cause de certaines maladies.

Polémique Pour beaucoup, comme Isidore Kouadio, entrepreneur en bâtiment, cette tendance peut être la source de certaines maladies. « Je suis toujours imberbe à cause de cela. Chaque fois que je laisse pousser ma barbe et que je me rase après, j’ai des boutons au menton ». D’autres, à l’image d’Ali Diomandé, maquettiste, rétorquent au contraire qu’elle protège des affections. « Depuis la classe de terminale je garde la barbe. Et cela ne m’a jamais causé de désagrément. Tout ceux que je connais dans ce cas sont du même avis que moi », explique-t-il. Selon Ekra Elidjé Joseph, Professeur au service de dermatologie du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Treichville, la question est d’abord de savoir pourquoi certains hommes gardent leur barbe avant d’en arriver aux conséquences qu’elle pourrait avoir sur la santé. Est-ce dans un but purement esthétique ou gardons-nous simplement la barbe pour masquer certaines « malformations » ? Pour le spécialiste, porter une barbe ne met pas la personne en danger en soi. « Lorsque vous vous rasez, vous exposez la zone rasée à toutes les agressions physiques et chimiques. La barbe, en fait, protège naturellement contre les rayons ultra-violets du soleil. Sa protection naturelle est aussi efficace en hiver. Elle garde le bas du visage bien au chaud, elle évite à la peau de se dessécher en cas de vent et de vite vieillir », signale Dr Ekra Elidjé. Le professeur ajoute qu’un manque d’hygiène de la barbe pourrait cependant avoir des conséquences négatives sur la santé. Pour lui, les barbes abritent plus de bactéries que les cheveux parce qu'elles emprisonnent plus facilement les germes. « Si un homme est enrhumé, des staphylocoques peuvent se réfugier dans sa barbe, ce qui fait courir un risque de contamination à ses proches », note-t-il.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 09/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité