Coronavirus : Faut-il s’inquiéter à Abidjan ?

La rapide propagation du Coronavirus et les mouvements à l’aéroport international d’Abidjan font craindre des risques de contagion sur le sol ivoirien.

Plus d’une centaine de morts en Chine en moins d’une semaine et de nombreux cas détectés aux quatre coins du monde. Le nouveau coronavirus, aussi contagieux que la grippe, peut à tout moment frapper aux portes de l’Afrique, si ce n’est déjà fait. Une première alerte a d’ailleurs été donnée la semaine dernière par les autorités ivoiriennes, après qu’un cas suspect ait été déclaré à bord d’un vol. Dans un communiqué dont nous avons eu copie, Dr Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l’hygiène publique, a informé que les responsables de l’aéroport d’Abidjan ont été alertées de la présence d’un malade dans un aéronef de la compagnie Turkish Airlines en provenance de Pékin. Il s’agissait d’une étudiante ivoirienne de 34 ans y résidant. « Conformément à la procédure, le passager a été transféré à la cellule des pandémies de l’aéroport Félix Houphouët Boigny pour examen médical initial et traitement. Des prélèvements biologiques ont également été réalisés et acheminés à l’IPCI pour analyse. À ce jour, son état général est satisfaisant (…). Le diagnostic final sera établi à l’issue des résultats de l’analyse des échantillons prélevés ».

Consignes Ce fameux diagnostic, selon nos sources, n’a pas été positif. Toutefois, des mesures sécuritaires ont été communiquées aux populations. Entre autres éviter le contact étroit avec les personnes souffrant d’infections respiratoires aiguës; se laver fréquemment les mains, en particulier après un contact direct avec des personnes malades ou leur environnement; éviter tout contact non protégé avec des animaux d’élevage ou sauvages. Selon le staff médical, aucune alerte n’a encore été donnée dans les hôpitaux. « Pour le moment, nous n’avons connaissance que du communiqué du ministre. Aucune consigne sécuritaire n’a été donnée au personnel soignant. Mais quand cela sera nécessaire, nous pensons que l’INHP le fera », affirme Dr Guillaume Apkess, Secrétaire général du Syndicat national des cadres supérieurs de Côte d’Ivoire (SYNACASS - CI). Signalée à plusieurs reprises sur le sol ivoirien, la dengue a à chaque fois été mise sous contrôle, non sans quelques dommages collatéraux, dus parfois à un retard dans la sensibilisation. Dans le cas du coronavirus, la rapidité de la propagation et le trafic à l’aéroport laissent les Ivoiriens sceptiques, même si le dernier communiqué du Conseil des ministres sur les dispositions sécuritaires se veut rassurant.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité