Les grossesses en milieu scolaire baissent de 25%

Deux ans après avoir lancé une campagne de lutte contre les grossesses en milieu scolaire, le gouvernement ivoirien annonce une baisse de 25%.

Selon le porte parole du gouvernement, le ministre de l’Économie numérique et de la Poste, Bruno Koné, la Cote d’Ivoire enregistrait 3 828 cas de grossesse, dont 145 au primaire et 3 683 cas au secondaire durant l’année scolaire 2014-2015, contre 4035 en 2013-2014. Ce nombre était de 5073 cas en 2012-2013. « La baisse est encore plus significative dans le cycle primaire, où le taux est passé de 1 037 cas en 2012-2013 à 145 cas en 2014-2015 », a expliqué Bruno Koné.

Même si le gouvernement ivoirien se réjouit de ces résultats, il entend poursuivre ses efforts dans la construction de collèges de proximité de jeunes filles, de même que l’extension des cantines scolaires à l’enseignement secondaire, et ce en vue de réduire la vulnérabilité des jeunes filles. Une attention particulière sera accordée à certaines régions du pays, notamment Bondoukou, Daloa, Yamoussoukro et Abidjan, où des efforts majeurs restent à faire.

Par ailleurs, l’on note que les auteurs de ces grossesses dans le système scolaire ont écopé de peines d’emprisonnement allant de 3 mois à 10 ans, en plus des sanctions disciplinaires applicables en pareil cas. « Les enseignants, auteurs de grossesse ne représentent plus que 1,9%  du total, c’est toujours trop », précise Bruno Koné.

 

Ouakaltio Ouattara

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité