Télécoms le desarroi des clients de Koz et Greenn

Le régulateur des Télécoms a donné “30 jours” aux deux entreprises pour informer leurs clients sur la cessation de leurs activités. Conséquence, outre les employés, des plaintes s’élèvent parmi les abonnés qui ont fait de leur numéro leur principal contact pour diverses activités. C’est le cas de Tapé, 26 ans, à la recherche d’emploi. Il devra changer de contact téléphonique sur son curriculum vitae. « Il faut absolument que je retourne, partout où j’ai déjà postulé, si je veux avoir la chance d’être recruté », s’indigne le jeune chômeur dans le hall d’une entreprise de négoce de café-cacao à Abidjan. Abonnée Koz, dame Kouyaté en colère se laisse emporter par ces bouts de phrases : « qui va dédommager les clients que nous sommes ? Voilà comment perdre de l’argent à cause de cette fermeture ! Tous mes contacts à l’étranger n’ont que ce numéro parce que les services de cet opérateur étaient moins coûteux pour communiquer », explique la commerçante qui craint de perdre d’office des partenaires d’affaires. Même complaintes, mêmes rengaines chez les gérants de cabines téléphoniques portables. Nombreux sont ceux qui regrettent déjà la suppression de ces « réseaux », car ils avaient la réputation de figurer au rang des moins couteux en matière de tarification.

Les grands gagnants de cette opération ne seront autres que les 3 autres réseaux : Orange, MTN et Moov, vers lesquels les abonnés désactivés devront se replier.

Massita BAMBA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité