Maoulid : Boikary Fofana dénonce l’incivisme et la corruption

Boikary Fofana appelle les Ivoiriens à cultiver le mérite.

Comme chaque année, l’anniversaire de naissance du prophète Mohamed a été célébré ce samedi à la grande mosquée de la Riviera golf, en présence du président de la République, Alassane Ouattara. L’occasion pour le président du Conseil  supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (COSIM), Cheik Aima Boikary Fofana de dénoncer la corruption qui gangrène la société ivoirienne. Cela, malgré les efforts du gouvernement. Le Cheick a demandé aux Ivoiriens de se détourner de cette pratique qui ruine les valeurs telles que le mérite, l’honnêteté. Le COSIM s’est engagé à  sensibiliser contre ce fléau. «Dans nos traditions, quand quelqu’un volait de l’argent on avait honte de le voir, on s’en éloignait. Mais maintenant, quand vous occupez un poste et vous pouvez prendre de l’argent et vous ne le faites pas, ce sont les membres de votre famille et les proches vous maudissent », a regretté le président du COSIM. Le guide religieux a aussi déploré la persistance de l’incivisme chez les Ivoiriens. Le thème de ce maoulid, « L’éducation  et la moralisation de la vie publique, facteurs de paix durable », a été développé par le prof. Yaya Karamoko, enseignant à l’université Nangui Abrogoua. Au nom du chef de l’Etat, le ministre de l’Intérieur, Sidiki Diakité, a demandé aux hommes religieux de prier pour la Côte d’Ivoire pour des élections apaisée en 2020.

Raphaël TANOH

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité