Concours de salubrité en milieu scolaire: Le nouveau visage des écoles du Tonpki

Les 22 et 23 octobre 2019, l’Organisation non gouvernementale Likoleh Côte d’Ivoire a procédé au lancement d’un concours de salubrité dans 13 écoles primaires publiques de 4 sous-préfectures du département de Man, avec un accompagnement logistique de l’Unicef. Trois mois après, une équipe des membres du jury constituée d’un conseiller régional à la direction régionale de l’éducation nationale, et des agents de l’Ong, formés à cet effet a effectué une première évaluation les 16 et 17 Janvier 2020. Ce qui a permis de constater que ces écoles se sont appropriées l’approche 3 étoiles de l’Unicef par l’application des règles d’hygiène recommandées. C’est avec une satisfaction totale que les membres du jury, conduits par le conseiller régional ont remarqué le changement opéré par les établissements scolaires en compétition. « Sur les dix premières écoles que nous avons évaluées, 7 nous ont donné une satisfaction presque totale. Par contre trois ont été un peu décevants. Mais étant donné qu’il y a une seconde évaluation en mars 2020, nous espérons que celles-là pourront rattraper les choses », fait observer Moussa Do, conseiller régional à la vie scolaire. Des écoles primaires publiques comme celles de Gongouiné 2, Glolé, Podiagouné, Bogouiné 2, Goba, Gongouiné 1, Gontongouiné Bluno, Podiagouiné 2 donnent l’image des établissements qui se sont appropriés l’approche trois étoile que prône l’Unicef. Ces écoles se sont dotés de nouvelles latrines, les salles de classes et les alentours bien entretenus et propres, un marchés scolaire salubre, des dispositifs de lavage de mains installés et utilisés sous la supervision des enseignants, des clubs d’hygiènes et de salubrité installés et opérationnels et une obligation faite à chaque élèves d’avoir sur lui, son petit bidon d’eau potable.

De quoi réjouir le coordonnateur projet de l’Ong Likoleh Bih Tiémoko Martin. « C’est justement ce que nous recherchons. Permettre aux enfants des écoles primaires de suivre les cours dans un environnement salubre où les règles d’hygiène sont respectées », a-t-il indiqué. Selon lui, l’objectif recherché à travers ce concours est d’assurer la promotion de l’éducation des enfants dans un environnement sain et propre, en les éduquant également à leur propre hygiène au sein des écoles primaires dans les localités cibles.

Rappelons que l’approche trois étoiles consiste au minimum, à promouvoir au quotidien des pratiques saine à travers le lavage de mains en groupe avant chaque repas scolaire, le nettoyage supervisé des toilettes en bannissant les défécations à l’air libre et l’utilisation quotidienne des bouteilles d’eau potable par tous les enfants.

Raphaël TANOH avec correspondance particulière

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité