Arrimage CMU-MUGEFCI: Voici ce que les fonctionnaires préparent sur le terrain

Gnagna Zady Théodore et ses camarade de la Plateforme nationale préparent quelques chose.

L’arrimage de la couverture maladie universelle et de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (MUGEFCI) ne semble pas du goût de tout le monde.

Depuis le démarrage de la Couverture maladie universelle (CMU), la situation des fonctionnaires préoccupe chaque jour un peu plus. Ce jeudi, la Plateforme nationale des organisations professionnelles de Côte d’Ivoire a fait une déclaration pour dénoncer ce qu’elle qualifie de projet « mal ficelé ». Réunie en session extraordinaire mercredi à l’issue de la consultation des fonctionnaires dans les régions, la structure dirigée par Gnagna Zady Théodore a décidé de l’organisation d’une journée nationale de protestation, le 04 décembre prochain sur toute l’entendue du territoire national. Cette journée de protestation, selon la déclaration dont nous avons eu copie, vise à « exiger la suspension de l’arrimage CMU/MUGEF-CI mal ficelé, et donc source de souffrances pour les fonctionnaires et leurs familles. L’arrêt sans délai de l’imposition insidieuse de la carte dite intelligente par les responsables de la MUGEF-CI aux fonctionnaires ».

Depuis le 18 Octobre 2019, date d’entrée en vigueur effective de l’arrimage CMU/MUGEF-CI, d’après la Plateforme nationale, le confort de soins des fonctionnaires s’est considérablement dégradé. « Les fonctionnaires ainsi que leurs familles sont dans le désarroi, abandonnés à leur sort et obligés de payer les médicaments aux coûts réels, malgré leurs cotisations pourtant perçues par les deux structures arrimées. Face à ces difficultés évidentes et en dépit des interpellations de la Plateforme nationale, aucune solution concrète n’a été proposée pour abréger la souffrance des fonctionnaires et leur famille. En outre, la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) et la MUGEF-CI se rejettent mutuellement les responsabilités. La MUGEF-CI, plutôt que d’œuvrer à la recherche d’une solution devant aider les fonctionnaires, au regard de la part patronale, profite de leur détresse pour vendre une carte dite intelligente, instituant ainsi une discrimination entre les mutualistes. Tous ces problèmes sont la conséquence logique d’un arrimage précipité et mal conçu », a énuméré M. Zady dans sa déclaration. D’après le président de la Plateforme nationale, une assemblée générale sera organisée à l’issue de la journée nationale de protestation, à l’effet de donner une suite à la lutte. De son côté, l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI), dirigée par Jean-Yves Abonga se prépare également à monter au créneau. Interpellé sur la question, un proche du président du conseil d’administration de la MUGEF-CI, a rétorqué que la mutuelle ne souhaite pas se prononcer pour le moment sur cette situation.

Raphaël TANOH      

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité