Burkina Faso : Le gouvernement condamne l’attaque perpétrée contre une église

Suite à l’attaque du dimanche 12 mai dernier, causant la mort de six personnes dont un prêtre, ainsi que des blessés et des dégâts matériels, dans le nord du pays, le gouvernement burkinabé condamne unanimement cette attaque. Il la qualifie d’acte ignoble. Pour son président, Roch Marc Christian Kaboré, « elle est inacceptable ». Selon le ministre de l’Administration du territoire, Siméon Sawadogo, les terroristes s’attaquent à la religion dans l’objectif de diviser les populations. Parailleurs, Il les invite au calme et à la retenue.

Rappelons qu’à la mi-mars, l’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo, a été enlevé par des individus armés. Le 15 février dernier, le père César Fernandez, missionnaire salésien d’origine espagnole a aussi été tué lors d'une attaque armée, attribuée à des djihadistes à Nohao, dans le centre-est du pays.

Rachelle Djéhé

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité