Transport : les prix n'ont pas encore baissé

À la date du 1er août, les populations de la commune de Cocody n’ont pas encore eu le plaisir de constater la baisse des prix du transport par les taxis communaux wôrô-wôrô.

Et pourtant, en fin de fin de semaine dernière, le Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire (HCPETR-CI) avait annoncé  une baisse de 50 francs CFA sur la plus part des différentes lignes des communes d’Abidjan, et sur les lignes interurbaines desservant différentes villes de l’intérieur du pays à partir de ce lundi 1er août.

Sur le terrain, les prix sont restés les mêmes, au grand dam des usagers. « J’ai cru que les prix allaient diminuer, mais depuis ce matin, je me rends compte que rien n’a changé », a affirmé Raoul Blé, qui dit avoir déboursé la même somme de 250 francs CFA pour la distance II Plateaux-Cocody.

C’est le statu-quo à la gare du carrefour « La vie », point de départ des wôrô-wôrô reliant Cocody aux communes de Treichville, Marcory, Koumassi et Port-Bouët. Soumaïla Konaté, l’un des chauffeurs, explique que ses collègues et lui attendent un ordre de leur syndicat pour la mise en application effective de cette décision. Une situation qui semble la même sur l’ensemble des autres gares, selon certaines sources.

Anthony Niamké

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité