Trafic d'enfants : Un réseau sous-régional démantelé

Le trafic d’enfants continue dans la sous-région.

Un réseau spécialisé dans le trafic d'enfants dans la sous-région ouest africaine vient d'être mis hors d'état de nuire. Selon une source au tribunal de Gagnoa, le cerveau du groupe, Djakpa Sébastien a été reconnu coupable de trafic et d'enlèvement d'enfants par ledit tribunal, à son audience des flagrants délits de ce mardi. Le trafiquant qui a écopé de 10 ans de prison s’était rendu, 6 mois plus tôt, au Benin pour les funérailles de son frère, d’après nos informateurs. En revenant en Côte d’Ivoire, un homme (selon ses dires) lui a confié un enfant qui était censé l’aider dans les travaux. Le condamné, toujours d’après nos informations, aurait affirmé qu’il a alors remis 120 mille francs à l’homme en question pour lui avoir confié l’enfant. Mais le parquet est parvenu à prouver que Djakpa Sébastien en réalité faisait venir les enfants des pays de la sous-région afin de les faire travailler chez des tiers personnes monnayant des espèces sonnantes et trébuchantes. Les choses se passaient bien jusqu'au jour où il rencontre au Bénin, sa dernière victime, un garçon mineur. Djakpa propose à l'enfant de le conduire chez ses parents dans une localité du Benin pour y travailler et être payé. Mais en réalité, le gosse se retrouve en Côte d'Ivoire, à Gagnoa.  Le petit garçon tente, à trois reprises de s'enfuir. En vain. La quatrième fois se solde par la rencontre du fugitif avec un chef de communauté étrangère à Gagnoa. L'enfant lui expliquera sa mésaventure. A son tour, le chef de communauté saisit la brigade de gendarmerie qui appréhende le suspect. Le père de la victime, informé de ce que son fils porté disparu depuis 6 mois se trouve en Côte d'Ivoire effectue le déplacement.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité