Secondaire public: Les enseignants veulent une indemnité de logement de 200 000 FCFA

Ekoun Kouassi, le secrétaire du SYNESCI, estime que le gouvernement a rompu la trêve sociale.

En cette fin d’année, le Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (SYNESCI) a décidé de tenir une assemblée générale ce samedi au Plateau pour remettre sur la table ses points de revendication. Parmi ces points, la structure syndicale met en avant la revalorisation de l’indemnité contributive au logement à 200 000 FCFA. Selon Ekoun Kouassi, le secrétaire général du SYNESCI, les enseignants des collèges et lycées tournent aujourd’hui entre 40 000 et 50 000 FCFA en termes d’indemnité de logement. Pendant ce temps, leurs confrères du Sénégal jouissent d’une indemnité de logement de 100 000 FCFA. Une chose inacceptable pour l’enseignant. Depuis plusieurs mois, d’après le secrétaire général du SYNESCI, ils ont tenté d’entrer en discussion avec le gouvernement, en vain. Alors, pour se faire entendre, le SYNESCI prévoit une grève de 3 jours à partir du 29 janvier prochain. « Le gouvernement a rompu la trêve sociale », estime Ekoun Kouassi. En plus de la revalorisation de l’indemnité de logement, le SYNESCI exige le remboursement des souscripteurs SYNESCI à l’opération immobilière SOPHIA. Les enseignants demandent aussi l’amélioration de leurs conditions de travail, l’application effective du référentiel des métiers concernant les grades A5, A6 et A7. Enfin, le SYNESCI exige le paiement des 5 mois d’arriérés de prime dus aux enseignants ex-contractuels.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité