Cours en ligne : Pas de vacances pour les élèves !

Depuis un moment, il devient évident pour tous que les autorités ivoiriennes feront tout pour sauver l’année scolaire. Le secret : les cours en ligne.

Le programme « Écoles fermées mais cahiers ouverts », lancé par le gouvernement, vient de faire comprendre aux Ivoiriens que les examens de fin d’année ne passeront pas à la trappe malgré le coronavirus. Selon la ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, les cours seront dispensés à domicile via des Web TV. Un projet lancé depuis le 31 mars 2020, en vue d’achever l’année scolaire. Des cours seront aussi donnés par d’autres canaux, dont Radio Côte d'Ivoire et la Télévision nationale. L’opération démarrera avec les élèves des classes d’examens, CM2, 3ème et Terminale, et s’étendra aux autres ensuite. Kandia Camara exhorte donc les parents à maintenir leurs enfants à la maison pour suivre les cours aux horaires indiquées. Une idée saluée par Ekoun Kouassi, Secrétaire général du Syndicat des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (SYNESCI). « Nous soutenons toute idée qui peut maintenir les élèves à la maison. Certes, tous les enfants ne seront pas touchés, vu que de nombreux élèves sont en zones rurales, mais c’est mieux que de rester les bras croisés ».

Il a lancé une plateforme de cours en ligne via Facebook. « Nous ne disposons pas de la même technologie que le ministère de l’Éducation nationale mais nous sommes prêts à l’accompagner », ajoute l’enseignant. Toutefois, Ekoun Kouassi appelle les autorités à une grande sensibilisation pour amener les enfants à être présents devant leurs téléviseurs ou radios à l’heure des cours. « Il est vrai que le taux de suivi ne sera pas fameux, mais c’est déjà ça », indique l’enseignant.

Propositions  De son côté, Benson Kokounseu Madé, inspecteur pédagogique, reste prudent. L’absence d'électricité dans certains villages et hameaux, à l’entendre, ainsi que le mauvais signal du réseau et une mauvaise appréhension de la gratuité de l'école sont autant d'hostilités auxquelles se bute cette décision. Face à tout ceci, il propose, entre autres, que chaque école achève son programme et sa progression selon le taux exécuté, d’octroyer une prime d'assistance et d'appui aux différents acteurs impliqués dans ce processus, de réduire l'exécution du programme et de la progression aux leçons essentielles, telles SVT, PC, Mathématiques et Histoire-géo.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité