Conflit foncier : Bruno Nabagné Koné appelle à l'apaisement à Sianhala

Un violent conflit foncier à récemment secoué la région de la Bagoué, causant des pertes en vie humaine et une fragilisation du climat social à Sianhala, lieu des heurts. La rareté des terres arables dans la région a fini par mettre aux prises les populations de 3 villages que sont Fengolo, Wayéré et Sianhala.

Le Ministre Bruno Nabagné Koné, en sa double qualité de Ministre en charge des questions foncières et de leader politique de la région, s'est rendu dans cette sous-préfecture de Gbon ce vendredi 28 mai pour lancer un appel à l'apaisement et apporter la compassion de l’Etat de Côte d'Ivoire aux familles endeuillées par ce conflit.

Après s'être fait expliquer le fin mot de l'histoire par le sous-préfet de Sianhala, Bruno Koné a successivement rendu visite au chef de terre et aux familles des victimes. En plus des condoléances qu'il leur a adressées, le Ministre de la Construction s'est voulu conciliant envers les protagonistes. « Nous ne sommes pas venus pour accuser ou condamner qui que ce soit, nous sommes venus pour trouver une solution au conflit, une solution d'apaisement pour permettre à nos frères ici de continuer à travailler et vivre ensemble » a-t-il déclaré.

Le député de Kouto a par ailleurs, exhorté les chefs traditionnels et les dignitaires religieux à s'impliquer davantage dans le règlement de ce conflit, afin qu'il n'y ait pas « un mort de plus », a renchéri le Ministre.

En marge de cette action de solidarité et de sensibilisation à la paix, Bruno Koné a visité le centre d'enrôlement de la localité. Après s'être fait une idée des conditions de travail des agents recenseurs, il a félicité ces derniers pour le travail remarquable qu'ils font dans la région. Sianhala étant la ville qui compte le plus grand nombre de personnes enrôlées à ce jour, soit près de 2500 individus. Saisissant l'occasion, le coordonnateur principal du RHDP a invité les populations à se faire enrôler massivement pour obtenir leurs extraits d'actes de naissance, leurs certificats de nationalité et cartes d'identité car ces actes administratifs, a-t-il insisté « ne servent pas qu'à voter, elles sont aussi utiles pour pleins d'autres tâches de la vie quotidienne ». Poursuivant, le Ministre a réaffirmé sa volonté à apporter son soutien aux populations défavorisées pour leur permettre de se faire enrôler et obtenir leurs cartes d'identité nationale.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité