Côte d’Ivoire: Un cas de Coronavirus confirmé, la course contre la montre débute

La mission des autorités ivoirienne sera d’éviter la propagation du virus.

Près de trois mois après le début du nouveau coronavirus (Covid-19), à Wuhan, en Chine, le virus a fait son apparition en Côte d’Ivoire.

Et ce qui devait arriver, arriva. Un cas de coronavirus vient d’être détecté en Côte d’Ivoire. Selon un communiqué du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, « le mardi 10 mars dernier, le district sanitaire d’Adjamé-Plateau-Attécoubé a notifié un cas suspect de maladie à coronavirus (COVID-19). Il s’agit d’un sujet de nationalité ivoirienne de sexe masculin âgé de 45 ans qui a séjourné en Italie et qui a présenté une fièvre, une toux, et un rhume. L’analyse au laboratoire du prélèvement naso-pharyngé a permis de confirmer le diagnostic de la maladie à coronavirus ». Le ministre de la Santé, Dr Aka Aouélé qui a lu le communiqué rassure cependant : « La maladie a été rapidement pris en charge au CHU de Treichville au service des maladies infectieuses et tropicales. Son état clinique est stable et rassurant. Les contacts ont été identifiés et font l’objet de suivi. Le ministère de la Santé et d l’hygiène publique rassure les populations que toutes les dispositions sont prises pour une meilleure gestion de ce cas et un contrôle de la propagation de la maladie à coronavirus. Par ailleurs, le ministère de la santé et de l’hygiène publique demande à la population de garder son calme et invite à respecter les mesures pressenties déjà en vigueur ». Interné au CHU de Treichville, selon nos sources médicales, les experts sont livrés en ce moment à une véritable course contre la montre afin d’établir l’itinéraire du patient. « Il faut répertorier toutes les personnes avec qui il est rentré en contact à son arrivée. Et, cela, en évitant d’alerter la population », indique notre informateur au CHU de Treichville.  Déjà, à l’issue du conseil des ministres du 4 mars dernier, le ministre de la Communication et des médias, par ailleurs porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré, avait annoncé que le gouvernement ivoirien mobilisait 650 millions de FCFA pour financer le plan de prévention de la maladie à Coronavirus. Les autorités ont ainsi mis en place un plan de réplique axé, notamment sur la prévention, la surveillance épidémiologique et biologique ainsi que la prise en charge de malades éventuels. Selon lui, les différentes composantes du plan sont, entre autres, l’activation du centre des opérations d’urgence de santé publique pour la coordination opérationnelle des interventions sur le terrain, le renforcement du contrôle sanitaire au niveau des aéroports, ports et frontières terrestres, la formation des équipes d’intervention rapide des districts sanitaires pour les investigations des cas et la vérification des alertes, l’affectation d’une ambulance du SAMU dédiée au Coronavirus pour le transport des cas éventuels, les formations et la sensibilisation des populations au respect des mesures de prévention du Coronavirus, etc.

Mais le dispositif médical installé à l’Aéroport Félix Houphouët Boigny, on le voit bien, ne permet pas d’éviter la maladie. Des personnes avec qui le patient a notamment eu des contacts dans l’avion et qui ont posé le pied sur le sol ivoirien sont des potentiel transmetteurs du virus.  Ainsi donc, le numéro du vol et la liste des passagers qui ont pris part à ce voyage devient une priorité, selon nos sources médicales.

Raphaël Tanoh

Leg : La mission des autorités ivoirienne sera d’éviter la propagation du virus.

 

Encadré 1

 

Les consignes à suivre

 

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique avait, dans un communiqué précédant, rappelé aux populations le respect des mesures de prévention. Il s’agit d’éviter le contact étroit avec les personnes souffrant d’infections respiratoires aiguës, de se laver fréquemment les mains, en particulier après un contact direct avec des personnes malades ou leur environnement et d’éviter tout contact non protégé avec des animaux d’élevage ou sauvages. Les populations sont invitées à utiliser un mouchoir en papier pour éternuer et tousser et le jeter dans une poubelle, à défaut éternuer et tousser dans le pli du coude puis se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon et se rendre dans le centre de santé le plus proche en cas de survenue de fièvre, toux et difficultés respiratoires.

RT

 

Encadré 2

 

A vos gels désinfectant ! 

 

Tout comme cela a été le cas avec la fièvre hémorragique Ebola, l’utilisation du gel désinfectant pour les mains est fortement recommandé pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. Chaque entreprise, chaque établissement scolaire et chaque famille devra disposer de son gel désinfectant pour les mains. Et si le virus venait à se propager, ce qui n’est pas souhaitable, les masques de protection deviendront alors une obligation.

RT

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité