MUGEFCI : Duel au sommet

Le mardi 13 juin, la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’État de Côte d’Ivoire (MUGEFCI) connaitra son nouveau président. La bataille se joue entre membres du conseil sortant.

En juin 2013, ils constituaient une liste commune sous la bannière « Solidarité et Espoir ». Alors que leur mandat arrive à expiration, Mamadou Soro, président du conseil d’administration sortant de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’État de Côte d’Ivoire (MUGEFCI) et Mesmin Comoé, son vice-président, ne partagent plus la même vision. Une situation qui les conduira à diriger chacun une liste.

 

Rempiler Dans la continuité, Mamadou Soro, veut briguer un second mandat pour dit-il, « le bien-être des mutualistes ». Ses nombreuses initiatives et actions de terrain dans le cadre de la promotion de la mutualité en Côte d’Ivoire et dans la zone UEMOA, lui ont valu de recevoir le 7 avril le Prix panafricain des leaders (PADEL) du meilleur acteur de la mutualité, qui serait, selon ses soutiens, la preuve d’un bon bilan. Tête de liste de « Union-Solidarité-Espoir », il confie avoir l'appui de plus de 150 organisations syndicales. « Nous invitons tous les fonctionnaires à affirmer le soutien de la Plateforme aux syndicalistes qui dirigent la MUGEFCI pour les élections prochaines, afin de pérenniser toutes les avancées », demandait le 3 juin, Théodore Gnagna Zadi, président de la Plateforme des organisations professionnelles du secteur public, qui milite pour la reconduction de Soro.

 

Changement Le secrétaire général du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD), Mesmin Comoé, estime pour sa part qu’il faut un « changement » au niveau de la tête afin de perpétuer les grands chantiers amorcés par l’équipe sortante. Son argument : Mamadou Soro, en vertu de l’article 32 des textes de la mutuelle, ne pourrait exercer plus de deux mandats consécutifs. Il avance aussi la gestion peu orthodoxe de ce dernier, notamment sur la question de la réinstauration du système de quotas, longtemps décriée. Conduisant la liste « Solidarité-Egalité », Comoé dit avoir lui aussi le soutien d’environ 80% des organisations les plus significatives et représentatives des fonctionnaires en activité ou à la retraite. L’épilogue de ce duel est programmé pour le 13 juin.

 

Anthony NIAMKE

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité