CMU : en attentant des premiers soins

Les soins devraient débuter en mai avec les étudiants qui ont leurs cartes CMU.

La Couverture maladie universelle (CMU) est passée à une autre phase, avec le démarrage de la distribution des cartes aux étudiants des universités publiques et privées de Côte d’Ivoire. Ils pourront bientôt recevoir les premiers soins.

Démarré en juin 2015, l’enrôlement à la Couverture maladie universelle des étudiants des universités publiques et privées de Côte d’Ivoire a atteint la phase de distribution des cartes à leurs destinataires. Depuis le 18 avril, ils peuvent retirer le précieux sésame dans les centres universitaires.

 

CMU en marche Selon la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), environ 80 000 étudiants ont été enrôlés, soit 44% des 180 000 étudiants ivoiriens recensés. Ils pourront bénéficier de soins gratuits dans les 9 centres de santé universitaires réhabilités dans 4 villes : Abidjan, Yamoussoukro, Daloa, Bouaké et Korhogo. « Sur les neuf centres réhabilités, seuls deux ne sont pas encore prêts », précise la responsable communication de la CNAM, Marie Michèle Yao Yao. Il s’agit des centres de Cocody, à déplacer sur un autre site, et de l’Institut national polytechnique Houphouët Boigny de Yamoussoukro zone sud, précise-t-elle. Ces centres de santé universitaires sont dotés de cabinets dentaires, de laboratoires, de chambres de mise en observation et voient aussi leurs capacités de prise en charge renforcées par l’affectation de personnels complémentaires.

 

Démarrage des soins Toujours selon la CNAM, les premiers soins commenceront après la fin de la phase de distribution des cartes qui doit s'étaler sur trois semaines, en principe à compter du 9 mai prochain. Pour se faire soigner avec sa carte, l’assuré devra respecter la pyramide sanitaire, qui est un référencement de niveau à niveau. « L’étudiant malade devra se rendre dans le centre de santé de son université, où il pourra être hospitalisé après diagnostic. Cependant, si son diagnostic nécessite une intervention extérieure, le médecin le dirigera vers un autre centre de santé plus approprié », explique Madame Yao Yao, précisant que seul le respect de ce parcours de soins garantit une prise en charge effective des prestations par la CMU. La phase de généralisation, qui concernera toutes les autres couches de la population, démarrera au début de l'année 2018, selon le CNAM.

 

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité