Informatique : les développeurs veulent donner la chance au plus jeunes

A l’instar de l’Académie Mimos SIFCOM dans le monde du football,  les développeurs web  veulent permettre au plus jeunes d’entre eux de s’exprimer et d’exprimer leur talent.  Tel est l’objectif que veut atteindre l’association interafricaine de développeurs informatique (AIDev).

Selon son président Christophe Konan,  bientôt, cette structure lancera ses activités avec pour but de réunir « sur une même plateforme, décideurs, chefs d’entreprises, formateurs et professionnels de l’IT pour mener la réflexion sur le métier de développeur de logiciels et créer un pôle de compétences locales. »

Cet expert en conception du développement et de gestion des systèmes d’information estime que le marché mondial du développement de logiciels ou de programmes informatiques est en pleine expansion. Les systèmes d’exploitation open source sont de plus en plus utilisés dans la mise en œuvre des programmes de gouvernance électronique, offrant à chaque Etat le pouvoir d’accéder à la technologie et de tailler sa route dans le développement numérique.

Il reste convaincu que  si les Africains semblent peu visibles sur cette chaîne de valeur contrairement au Chinois ou Vietnamien, c’est à cause d’un déficit en formation des jeunes africains, en général, et ivoiriens, en particulier, dans les langages de programmation orientés objet (C++, Java, Python, JavaScript, Ruby, HTML, etc.), et les techniques mathématiques de base.

« L’ambition de l’AIDev est d’amener la Côte d’Ivoire à quitter le confort du wagon de la consommation pour évoluer vers les salles de machines, aller au charbon, pour prendre sa place dans la révolution nouvelle en cours », conclut Christophe Konan.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité