Logement Sociaux : Bruno Koné donne ses priorités

Le ministre de la construction a eu un échange avec la presse le jeudi 31 janvier au cours de laquel il a donné la vision et les objectifs du Gouvernement en matière de développement du foncier, de l’habitat, et de toutes les contingences qui s’y rattachent

Face à la presse le jeudi 31 janvier, le ministre de la construction, du logement social et de l’urbanisation Bruno Nabagné Koné a exposé ses priorités pour le secteur de la construction, de l’urbanisme, du logement foncier et de l’habitat.

« Les missions prioritaires qui m’ont été confiées sont : réduire le plus possible les tracasseries dont sont l’objet les usagers de nos services, redonner à l’ACD toute sa force et son intégrité juridique pour en faire un élément de sécurisation des transactions en matière foncière et de dynamisation de l’économie du secteur de la construction et relancer le Projet Présidentiel de Logements Sociaux. Missions auxquelles il sait dès lors engager à tout mettre en œuvre pour la réussir, dans l’intérêt de son pays et dans celui de l’ensemble de ses populations. Il entend de ce fait, s’appuyer sur « les ressources humaines de ce ministère, mais également sur tous les autres acteurs susceptibles de faire avancer notre cause, c’est-à-dire les géomètres, les architectes, les urbanistes, les banquiers, les Notaires, les Ingénieurs-conseils, mais également sur les hommes et femmes des médias, pour relayer et amplifier nos messages et associer là où cela est nécessaire, les populations à notre action. »

Le ministre a aussi souligné que son ministère est appelé à fournir des services fonciers et un habitat de qualité à l’ensemble des populations vivant dans notre pays. Cependant, continue-t-il, il se trouve que le dispositif appelé à assurer cette offre de service, conçu depuis les années 70-80, n’a pas beaucoup évolué et se retrouve aujourd’hui en totale inadéquation avec les besoins et la demande de nos concitoyens, au moment où, face à une démographie galopante, qui se traduit par de fortes demandes et attentes, l’offre de ressources foncières se raréfie. De ce fait, « il nous faut donc nous reformer, reformer nos process et nos procédures, et dans certains cas, reformer nos mentalités et notre façon de travailler. »

Sur le foncier et l’urbanisme, Bruno Koné a indiqué qu’il s’agit principalement de moderniser les processus de délivrance des titres de propriété, en les simplifiant et en les sécurisant, tout cela dans la plus grande transparence. Pour cela, il a indiqué qu’un important travail a été entamé à travers notamment l’élaboration du Schéma Directeur de la Simplification et de la Transformation Digitale du Foncier Urbain. « Nous nous engageons  ici, à tout faire pour faciliter ou assurer, dans les meilleurs délais, la numérisation des processus et procédures qui concourent à l’accélération et à la sécurisation de la chaine de délivrance des ACD (des mesures seront prises aussi bien au plan de la sécurité physique, qu’à celui de la sécurité électronique, en nous appuyant sur les technologies les plus modernes, en particulier la blockchain); à la mise en place d’un référentiel géodésique national unique ; à la mise en place d’un système d’information géographique et de géolocalisation intégré ; et enfin à l’institution d’un identifiant unique des parcelles sur l’ensemble du territoire national. »

Pour ce qui concerne le développement de nos villes, le ministre a indiqué qu’ils « tacheront de faire en sorte que la politique urbaine s’inscrive dans une stratégie d’aménagement de nos territoires, d’amélioration du cadre de vie de nos concitoyens, de facilitation de la circulation, et de préservation de l’environnement. »

Au niveau de la Construction Koné a indiqué que « le projet de Code de la Construction et de l’Habitat en cours d’élaboration devra être finalisé dans le courant du premier trimestre 2019. Ce Code permettra de clarifier le rôle des différents acteurs ainsi que leurs droits et obligations, souvent méconnus. De même, il nous faudra assurer un meilleur suivi des grands projets de construction d’ouvrages en cours sur l’ensemble du territoire (Esplanade de la Présidence de la République, Petit Palais, Place de la Nation, Pyramide, Réhabilitation des tours A et B, Déménagement de la Préfecture de Police, Tour F…). Nous travaillerons à renforcer la sécurisation du Patrimoine immobilier et Foncier de l’Etat ; Enfin, nous devrons travailler plus en profondeur sur les reformes concernant la délivrance du permis de construire, qui aujourd’hui concerne encore trop peu de constructions. Aussi, le recours au Permis de construire devra être systématique en environnement urbain, dans le respect des règles d’urbanisme et pour la sécurité de nos concitoyens. Bien entendu, les procédures correspondantes devront être facilitées et le coût du PC rendu accessible selon le type et le niveau de complexité de la construction envisagée. »   

Au niveau de la politique du logement, l’ex porte-parole du gouvernement a indiqué que l’accent devra principalement être mis sur l’accélération de ce programme compte tenu des retards accusés au niveau du programme présidentiel de construction de logements sociaux. « Mais au-delà, nous engagerons une large réflexion sur la politique de l’Etat en matière de logements à caractère social, logements destinés en principe aux couches les plus défavorisées de la société, le développement d’une offre de logements locatifs.

Marie-Brigitte KOMONDI

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 16/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité