J'y suis, j'y reste !

Navigué Konaté

Elu en 2001 à la tête de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI), navigué Konaté, titulaire d’une maîtrise en philosophie, est aux commandes de cette structure depuis 15 ans, avec un intermède de 3 ans d’exil. Malgré son âge, 48 ans, il ne compte pas passer le flambeau de sitôt.

Nommé secrétaire des affaires étrangères parmi les diplomates ivoiriens, en août 2006, Navigué Konaté a ensuite atterri au ministère de l’Intérieur en début d’année 2007. Il reçoit son décret de nomination, en juillet de la même année, pour le poste de directeur des affaires politiques, jusqu’à son départ pour l’exil en 2011.

Retour contesté

Rentré du Ghana en avril 2014, Navigué Konaté n’a pas tardé pour mettre la pression sur la direction de son parti, afin de retrouver son fauteuil de secrétaire général de la jeunesse, occupé depuis trois ans par son adjoint Justin Koua. Entre les deux leaders, qui ne partagaient plus la même vision, la bataille était inévitable. Le premier s’était rangé du côté de Pascal Affi Nguessan, président officiel du FPI, alors que le second a pris fait et cause pour Aboudramane Sangaré, opposant de l’intérieur qui vise aussi la direction du parti.

Konaté réussit finalement, dans la douleur, à reprendre son fauteuil en mai 2014. Mais les membres du bureau intérimaire lui tournent le dos, refusant de travailler sous sa coupe. La crise larvée entre les deux leaders de la JFPI éclate en février 2015. L’ancien exilé est démis de ses fonctions par une assemblée générale organisée par le bureau intérimaire, sous la conduite de Justin Koua et Nestor Dahi. Une semaine après, Navigué Konaté réagit «aux actes intolérables de rébellion, de défiance et d’insoumission». Il fait exclure ses adversaires de la JFPI. Quelques mois plus tard, ils seront tous les deux mis aux arrêts pour trouble à l’ordre public.

En roue libre

Libéré de ces deux boulets au pied, Navigué Konaté reprend le contrôle de la JFPI et écarte tous ceux qui souhaitent un nouveau congrès pour renouveler les instances. « À 48 ans, il a passé 15 ans à la tête de la JFPI. Il est temps qu’il fasse la place à plus jeune que lui », nous a confié un membre de la structure, sous le sceau de l’anonymat, le 25 septembre lors du meeting du FPI à Marcory. Mais pour Navigué et ses soutiens, l’urgence est ailleurs. « Le changement à la tête de la jeunesse du parti n’est pas opportun pour l’heure, car il nous faut des personnes de sa trempe pour tenir et mener le combat », rétorquent ses proches.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité