CEI : La pression ne retombe pas

L’opposition ne baisse pas la pression sur la Commission électorale indépendante (CEI). Pour le renouvellement des membres des Commissions électorales locales (CEL), le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Front populaire ivoirien (FPI) ont respectivement invité leurs commissaires locaux à ne pas s’associer au processus. Une situation qui devrait paralyser le fonctionnement de ces commissions et apporter de l’eau au moulin de l’opposition, qui estime que la CEI est déséquilibrée et qui réclame depuis longtemps une profonde réforme de l’organe électoral. Ce qui pourrait présager d’un boycott de toute l’opposition pour les scrutins à venir. Et qui aurait pour conséquence d’exacerber les tensions. Cette réforme des CEL devait permettre au PDCI d’avoir des représentants au sein de ces commissions. Mais, avec la nouvelle donne, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) devrait être le seul parti politique à y participer. Un déséquilibre que les observateurs politiques n’ont pas vu venir, au lendemain de la proclamation des quatre candidats retenus pour le scrutin présidentiel, prévu pour le 31 octobre. Sur 44 dossiers de candidatures déposés, le Conseil constitutionnel n’en a retenu que 4, dont les candidatures de 3 représentants de partis politiques (RHDP, PDCI, FPI) et 1 indépendant. Ces formations sont représentées dans la commission centrale de la CEI et pourraient demander à leurs mandants à la commission centrale de démissionner. Ce qui aura pour conséquence de mettre à mal le fonctionnement de la CEI.

Yvann AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 22/10/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité