RHDP / PDCI : Dos à dos désormais

Après la création du RHDP sans le PDCI, le Président du nouveau parti unifié, Alassane Ouattara, veut aller vite. Le 1er gouvernement RHDP formé, place désormais à un groupe parlementaire portant ce nom.

Pas de répit pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la paix et la démocratie (RHDP) depuis le bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de juin dernier. Les alliés d’hier ne regardent plus dans la même direction et chacun semble même bien décidé à aller de son côté. Pendant que les initiateurs du mouvement « Sur les traces d’Houphouët », issu du PDCI, multiplient meetings et autres conférences, la direction du parti, qui a décidé de les en exclure, s’apprête à leur interdire l’utilisation de ses logos.

Accélération Au niveau du RHDP, on ne veut pas perdre de temps. Selon des sources proches du ministère de l’Intérieur, après l’Assemblée générale constitutive (AGC), les textes fondateurs du dernier-né des partis politiques ivoiriens ont déjà été déposés. « La prochaine étape est la création d’un groupe parlementaire RHDP, la semaine prochaine ou au plus tard mi-août », nous confie un cadre du parti. Cet acte politique devait intervenir au lendemain des élections législatives de décembre 2016, mais face au refus du PDCI, le projet avait été abandonné. Le Président du Sénat, Jeannot Ahoussou Kouadio, a pour sa part réussi en avril dernier à convaincre les sénateurs de créer un groupe parlementaire RHDP, contre la volonté du Président Henri Konan Bédié. La création du groupe parlementaire sera un pas de plus dans la rupture.

Cap sur les municipales Toujours selon notre source, les vacances gouvernementales seront mises à profit pour arrêter la liste des 201 candidats RHDP pour les municipales et des 30 candidats pour les conseils régionaux. Les arbitrages se feront entre membres des partis et cadres signataires de l’AGC et la bataille pourra bel et bien avoir lieu entre cadres du PDCI, partagé désormais entre anti et pro RHDP. Maurice Kacou Ghuikahué, le Secrétaire exécutif, a laissé entendre le 22 juillet qu’il n’était pas question pour son parti d’aller à ces élections sous la bannière RHDP en tant que parti politique, mais « en tant que groupement politique. » Mais au sein du nouveau parti, le débat ne se pose plus. « Le PDCI doit être conséquent, logique avec lui-même et assumer ses choix », lance un cadre proche du Mouvement des forces d’avenir (MFA, pro RHDP). Ce scénario actera la séparation, ouvrira la porte à de nouvelles alliances et donnera plus de lisibilité à l’espace politique.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité