RHDP : Virage à haut risque

Quel héritage les Présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara laisseront-ils à leurs successeurs ?

Les deux têtes de la coalition majoritaire (RDR et PDCI), lancées dans a conservation du pouvoir pour la première et sa reconquête pour la seconde, auront bientôt des rendez-vous décisifs, avec un congrès pour le RDR et la célébration de l’An 3 de l’appel de Daoukro pour le PDCI.

Divorce ou continuité d’un mariage aux multiples soubresauts ? Le Rassemblement des républicains (RDR) et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ont déjà engagé les hostilités en affichant publiquement leurs désaccords sur l’avenir de la coalition et autour de la présidentielle de 2020. Les deux premières semaines du mois de septembre pourraient être décisives pour l’avenir du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Renouveau sous pression Pour son troisième congrès ordinaire, prévu les 9 et 10 septembre sur le thème « Un RDR fort pour une Côte d’Ivoire rassemblée », le parti d’Alassane Ouattara a mis les bouchées doubles. En plus du retour de ce dernier à sa tête, l’on annonce un changement au Secrétariat général qui devrait échoir à l’ex ministre et homme d’affaires Adama Bictogo, l’un des principaux bailleurs du parti. Pour les Vice-présidences, on parle  d’Amadou Gon Coulibaly (Premier ministre), de Guillaume Soro (Président du Parlement) et d’Ahmed Bakayoko (seul ministre d’Etat et ministre de la défense). Faire cohabiter ces trois têtes fortes, les héritiers putatifs d’ADO, n’est pas encore gagné. « C’est un virage dangereux, car de là se dessinera la trajectoire du RDR pour 2020 et au-delà », murmure un cadre de cette formation politique, peu convaincu que le Président du Parlement accepte un poste de Vice-président après le limogeage de plusieurs de ses proches. Le parti devra également réaffirmer sa volonté d’aller à un regroupement avec le PDCI et prendra soin de ménager son allié, qui ronge son frein.

Le chaud et le froid De son côté, en attendant le 17 septembre, An 3 de l’appel de Daoukro, le Président Henri Konan Bédié a reçu le 3 septembre une délégation composée de ministres issus de son parti, avec à sa tête le Vice-président, Daniel Kablan Duncan. Tout en souhaitant que la célébration de cet anniversaire soit l’occasion de réaffirmer l’unité du RHDP, Bédié, dans un communiqué publié le lendemain, affirme « quelles que soient les inévitables difficultés de parcours, nous ne devons pas perdre de vue que nous devrons œuvrer ensemble pour le bien-être de nos populations. » Il n’a pas manqué d’inviter ses cadres à être « plus forts » au sein de l’alliance. Le prélude à une compétition qui s’annonce rude, avec des appels de pied de chacune des tendances au Front populaire ivoirien (FPI) et même aux ex- Forces nouvelles (FN). Le PDCI pourrait-il tourner le dos au RDR ?

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité