Henri Konan Bédié dénonce « une volonté de faire disparaitre le PDCI »

Environs 2 semaines après la tenue de son dernier bureau politique, le parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI RDA) convoque à nouveau ces cadres, en urgence, à un nouveau bureau politique ce 8 octobre à Daoukro sur les terres de son président emblématique Henri Konan Bedié. Cette 9e assise du plus vieux parti de Côte d'Ivoire intervient après une énième contestation en justice des décisions du bureau politique du 24 septembre dernier par un cadre du PDCI. Convoquée en pleine période de campagne électorale cette réunion d'urgence devra entre autres plancher sur les modalités et conditions d'organisation du 6e congrès extraordinaire du parti et en fixer les dates.

 

C'est un Henri Konan Bedié très remonté contre le  « régime de son ancien allié » d'Abidjan qui a pris la parole à l’ouverture de cette rencontre. L'ancien chef de l'état a dénoncé ce qu'il a appelé le « juridisme abscons » dans lequel les autorités ivoiriennes veulent mener son parti. Il s'est élevé contre ces pratiques qui selon lui vise à faire  « disparaître le PDCI ». Une éventualité pas envisageable pour le Sphinx de Daoukro.

 

Absents à la réunion du 24 septembre dernier, les ministres Jeannot Ahoussou Kouadio et Charles Koffi Diby sont présents à la table de séance de cette assemblée jugée décisive par certains caciques du PDCI RDA.

Malick SANGARÉ

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 06/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité