Jeannot Ahoussou Kouadio entre deux feux

Jeannot Ahoussou Kouadio joue son avenir politique.

Partira, partira pas. Restera, restera pas. C’est à ce jeu que jouent l’entourage et les proches du Président du Sénat, Jeannot Ahoussou Kouadio, quand ils parlent de l’avenir politique de ce dernier, entre le PDCI et le RHDP.

C’est loin d’être la fin de la bataille de débauchage de cadres entre le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Alors que l’opinion avait intégré le fait que le Président du Sénat ait choisi définitivement le PDCI, sa brève apparition à la réunion du conseil politique du RHDP la semaine dernière alimente à nouveau les suspicions.

Un pied dedans… Le concerné se déclare « loyal au Président Alassane Ouattara et fidèle à Henri Konan Bédié ». Une position difficile à tenir dans un contexte où les deux hommes forts maintiennent la pression sur les membres de leur entourage respectifs afin que ceux-ci adoptent des positions moins ambiguës. « Le cas de Jeannot Ahoussou Kouadio a l’air complexe. Il fait partie encore des rares cadres qui pensent encore que la réconciliation est possible entre Ouattara et Bédié. Il a presque lié son avenir politique à l’entente entre ces deux hommes, auxquels il voue un profond respect », confie l’un de ses proches collaborateurs. Selon des indiscrétions, sa présence au conseil politique du RHDP, le mardi 8 mai, n’était pas anodine. « Il n’est certes pas membre du conseil politique, mais il garde de très bons liens avec les dirigeants du RHDP et il y était pour une brève rencontre avec le Président du RHDP », confie une source proche du conseil politique. Mais, à en croire d’autres sources, cette position médiane ne plait pas à tous. Au sein du PDCI, Jeannot Ahoussou Kouadio, qui chuchote encore aux oreilles de Bédié, est dans le collimateur de certains cadres de ce parti, qui ont du mal à digérer ce qui apparait à leurs yeux comme un « double jeu ». Ils ne sont pas les seuls. Au sein du RHDP, des cadres comme Adama Bictogo souhaitent qu’il se « détermine ». Pour rappel, ce dernier avait été le premier à mettre la pression sur Guillaume Soro afin qu’il se positionne clairement ou « libère le tabouret ». Mais, cette fois-ci, il pourrait ne pas obtenir gain de cause face à un Jeannot Ahoussou Kouadio plus conciliateur.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 21/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité