Justice : Simone Gbagbo n'a n'en pas fini avec la justice

Le 31 mai, Simone Gbagbo, l’épouse de l’ancien président Laurent Gbagbo, sera de nouveau devant les juges au Tribunal d’Abidjan (dans la capitale économique ivoirienne) pour les faits de crimes contre l’humanité commis lors de la crise postélectorale de 2010-2011.

Ancienne première dame de Côte d’Ivoire (de 2000 à 2011), Simone Gbagbo avait  déjà été condamnée en mars 2015 à 20 ans de prison, pour « attentat contre l’autorité de l’Etat ». Egalement poursuivie pour « crimes contre l’humanité » par la Cour pénale internationale (CPI) à la Haye, les autorités ivoiriennes refusent son transfèrement, affirmant « être en mesure d’assurer une justice exemplaire sur le sol ivoirien ».

Réconciliation nationale : Après le Libéria, les réfugiés ivoiriens auGhanaà l’honneur

Après la mission qui l’a conduite au Libéria (frontière Ouest de Côte d’Ivoire) du 3 au 7 mai, la ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes Mariatou Koné est arrivée récemment à Accra au Ghana (frontière Est) pour réitérer aux réfugiés ivoiriens son message de retour au bercail.

Le Ghana abrite un nombre très important d’exilé politique, dont des anciens ministres et des leaders de partis politiques. C’est donc sans surprise que ceux ont exprimé à Madame le ministre  leur inquiétude relative à leur sécurité, leur réintégration socio-professionnelle et la restitution de leurs  biens. Contrairement à son message lancé au Libéria où elle a pu convaincre 600 réfugiés ivoiriens de regagner la Côte d’Ivoire,  Mariatou Koné est rentrée avec le sentiment d’avoir fait un grand pas vers la réconciliation nationale.

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 21/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité