Assassinat et enlèvement d’enfants : Le Comité de Sécurité appelle la population à ne pas se faire justice.

Réuni hier mardi 06 mars, à travers le Comité de sécurité, sous la présidence du ministère de la Défense, le gouvernement ivoirien a examiné la situation sécuritaire du pays et a invité les populations au calme, face à l’émotion suscitées par des cas répétés d’enlèvements ou d’assassinats d’enfants, depuis le mois de janvier , et ayant occasionné des dérives de violences.

« Face à l’émotion que suscite ces actes de barbarie, le gouvernement invite les populations à garder leur calme et à ne pas céder à la psychose, et surtout à ne pas se faire justice, ainsi que cela a été constaté à Soubré, Bloléquin et à M’Bahiakro, où des cas d’incivisme ont été enregistrés », a déclaré le Comité de Sécurité, dans un communiqué lu par le ministre de la justice et des droits de l’Homme, Sansan Kambilé, sur le plateau du journal télévisé de 20H00 de la RTI 1ère chaîne.

Désormais, les personnes cherchant à se faire justice, les auteurs de cas d’incivisme, seront recherchés, arrêtés et poursuivis devant les tribunaux, a prévenu le gouvernement.

Les populations ont été invitées à plus de vigilance, dans la surveillance des enfants, et à signaler tout cas suspect aux forces de sécurité. Un numéro vert, le 116, a été mis en place pour que l’alerte soit immédiatement donnée dès qu’un cas d’enlèvement est constaté.

Beneris OBEI

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 13/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Pacte mondial sur la migration, et après ?

Le Pacte mondial sur la migration des Nations unies, qui a soulevé les critiques des nationalistes et des partisans de la fermeture des frontières, a été formellement appro...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité