Mariam Traoré, Le Faux pas de trop

Les invectives, on le dit souvent dans le cadre de débats, sont le propre de personnes qui n’ont pas d’argument ou n’arrive pas à défendre leur thèse. Avec sa sortie ratée enflammant les réseaux sociaux et choquant l’opinion, Mariam Traoré aura manqué une occasion de se taire.

Hostile, palabreuse, insoumise seraient les épithètes pour qualifier le comportement de Mariam Traoré. Est-ce un faux jugement ou une réalité ? La dernière vidéo de la député Mariam Traoré qui s’en prend en des propos pas digne d’une femme de son rang, confirme ce que bon nombre de parlementaires disent d’elle sous cape. Mais pas tous. Certains si certains lui trouve estiment qu’elle est plutôt dure de caractère mais que cela n’enlève en rien à sa nature réelle : Véridique, docile, soucieuse du bien-être des autres, débordante d’énergie, très disponible et très acharnée sur tous les fronts relatifs aux revendications.

Sortie ratée Elle n’est pas pour autant à sa première sortie hasardeuse. D’ailleurs le sobriquet « Agnagami » (Mélanger tout en Malinké) que ses pairs députés lui ont collé n’est pas fortuit. ). « Lorsque Mariam Traoré lève la main pour intervenir sur un sujet tous les parlementaires s’interrogent sur ce qu’elle va dire de nouveau. Toutes ses interventions sont applaudies car nous n’avons pas le courage de dire ce qu’elle vient de dire. Elle dit haut et fort ce que nous refusons de dire. C’est pourquoi nous l’appelons « Agnagami ». Elle mélange positivement tout sur son passage », explique sous le sceau de l’anonymat un député du district des Savanes. Et de faire remarquer que le caractère acharné de son homologue est difficilement accepté dans nos sociétés. « Mariam aime la justice et l’égalité. Elle s’oppose à toutes les méchancetés, injustices et traîtrises », nous informe-t-il. « On dira que son comportement n’est pas celui d’un député car l’élu du peuple doit avoir une retenue. Elle manque de retenue », glisse sous cape un député ajoutant qu’elle reste « impulsive mais très maternelle. C’est une femme. Elle est incomprise ».

 

Ange gardien ? Chef d’entreprise, fondatrice d’établissement scolaire, les Cygnes à Angré. La directrice-fondatrice d’une société de gardiennage en France et directrice de l’ONG aide et démocratie en Afrique est mère de trois garçons, et souhaite qu’on retienne qu’elle est l’ange gardien des faibles et des pauvres. Une femme qui dit la vérité. Une femme qui dit ce qu’elle pense. « Je ne suis pas manipulable. Je ne sais pas tricher. Je porterai toujours la voix des sans voix », rassure-t-elle. Et même quand elle s’excuse pour ces propos choquant, elle le fait en mettant en garde. Elle pourrait récidiver « en cas de provocation » prévient-elle. « En dehors du Parlement, je passe le reste de mon temps à la fête » confie-t-elle comme pour dire qu’elle n’est guère d’un commerce difficile.

Eric Diomandé

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/02/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye