Gouvernement 2018 : Jeu de chaises musicales à l’horizon?

Le gouvernement Amadou Gon Coulibaly III devrait avoir pour principale mission en 2018 de stabiliser le front social et militaire.

Un an après avoir été nommé au poste de Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly devrait bientôt procéder à de nouvelles nominations pour la formation d’un autre gouvernement. Malgré les tempêtes de 2017, un grand chamboulement n’est pourtant pas attendu.

En prenant fonction dans des moments de braise en janvier 2017 (mutineries, grèves, crise politique), le Premier ministre, d’abord méfiant, a fini, avec son équipe, par faire baisser les tensions et a pu poursuivre les chantiers de son prédécesseur, Daniel Kablan Duncan, l’actuel Vice-président. Après avoir procédé à un réaménagement technique en juillet, il devrait en faire autant en ce début d’année, qui s’annonce donc plutôt calme pour son équipe.

On prend les mêmes … Et on recommence. Il ne devrait pas avoir de grands changements dans ce gouvernement Gon III, qui devrait être formé fin janvier, début février prochain, nous confie une source proche du dossier. Sans entrer dans les détails, elle annonce « deux ou trois départs », avec des ministres qui « devraient changer de portefeuille ou voir leur portefeuille élargi ». Le noyau dur qui se partage les principaux postes du gouvernement depuis 2011 (Ahmed Bakayoko, Kandia Camara, Adjoumani Kobenan, Raymonde Goudou Coffi, Ally Coulibaly, Anne Désirée Ouloto, Bruno Koné et Maurice Bandama) ne devrait  pas bouger. «  Ils constituent en quelque sorte l’âme du gouvernement », commente un observateur de la vie politique ivoirienne, pour qui le changement annoncé est « simplement une formalité liée au départ du ministre Jean-Claude Brou », nommé à la Commission de la CEDEAO en décembre.

Retour des alliés ?  Thèse plausible, selon certaines sources, qui en font le lien avec la reprise des activités du Rassemblement des Houphouëtistes pour la paix et la démocratie (RHDP). Après la réunion du 5 janvier, une autre rencontre du Comité de haut niveau pour le parti unifié aura lieu le 25. « Le calme étant revenu au sein de l’alliance, l’on pourrait voir l’entrée d’un ministre proche de l’Union pour la paix et la démocratie (UDPCI) d’Albert Mabri Toikeusse dans la nouvelle équipe. Les autres alliés, dont le Mouvement des forces d’avenir (MFA), où les deux tendances participent aux réunions du comité, ou encore le Parti ivoirien des travailleurs et l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI), devront prendre leur mal en patience ou espérer voir certains de leur leader appelé à d’autres fonctions en dehors du gouvernement.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/01/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La saison des tangos …

Ils ont tous baissé le ton d’un cran, sans que cela ne soit synonyme d’un abandon des ambitions à quelque deux petites années de l’échéance de 2020...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité