Sébastien Kolliabo Konan, De l’ombre à la lumière

Il est devenu une figure presque incontournable du RHDP dans la commune de Treichville. Multipliant les sorties, dans l’ombre de son leader François Amichia, il rêve de plus en plus d’un destin national, qui pourrait le propulser au premier rang de la politique.

Il n’existe pas de générations spontanées et la nouvelle, à laquelle le Président Alassane Ouattara souhaite passer le flambeau, est déjà sous pression. Les quarantenaires s’invitent de plus en plus à la table du débat et souhaitent avoir des places de choix. À raison d’ailleurs. Ils évoluent pour la plupart depuis leur plus tendre enfance sous la coupe de cadres politiques invités à prendre leur retraite dans les années à venir.

Gravir les échelons Sébastien Kolliabo Konan (40 ans) est l’un de ces jeunes. Nourri à la chose politique depuis tôt, il a connu une ascension jonchée de difficultés.  En 1995,  Il fait ses premiers pas en politique comme petite main du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à Treichville. Après avoir participé au renouvellement des instances du parti à Treichville en 1997,  il devient en 2000 l’un des acteurs majeurs de l’élection d’Ibrahim Sanogo, seul député PDCI du District d’Abidjan à cette époque. Le reste des sièges ayant été raflé par le Front populaire ivoirien, fraichement arrivé au pouvoir.  Les ambitions lui montent à la tête et il vise le poste de Président de la coordination de la jeunesse du PDCI à Treichville en 2004. Il mordra la poussière pour « mauvaise préparation », expliquent certains de ses compagnons de l’époque. Mais sa détermination ne passe pas inaperçue et il fait ses premiers pas au sein du Bureau exécutif national de la JPDCI, tout en gardant à l’idée de prendre sa revanche. En 2008, il réussit son challenge et est désigné Coordinateur JPDCI de Treichville. Poste qu’il cumule avec celui de Secrétaire national à la communication de la jeunesse PDCI. Il se rapproche ainsi de François Amichia, dont il devient le responsable à la communication en 2013, et est élu Président du Réseau ivoirien des jeunes leaders politiques (RIJELP), une organisation regroupant les jeunesses des partis ivoiriens qui existe aussi dans quelques pays de la sous-région. Quand la crise éclate entre le RHDP et le PDCI, il entre au PDCI Renaissance, qui se veut une passerelle entre le PDCI et le RHDP, et en devient le Coordinateur communal, avant d’être nommé délégué départemental RHDP de Treichville 2 et membre du Bureau politique. Un parcours qui nourrit les ambitions d’un jeune cadre qui a de plus en plus des occasions de monter en puissance, d’autant que son mentor Amichia lui ouvre son carnet d’adresses.

Ange Stéphanie Djangoné

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité