Ali Konaté, l’homme des « Nouvelles énergies »

De l’énergie, Ali Konaté en a revendre. Parcourant presque tout le pays pour installer son mouvement politique, il veut compter parmi les nouveaux visages de la politique ivoirienne et met les bouchées doubles.

Le plus difficile n’était sûrement la création du mouvement des Libéraux pour la renaissance et la démocratie - Nouvelles énergies (LRD - Nouvelles énergies). Le plus ardu réside dans son implantation et dans la capacité à faire de ce mouvement politique, proche du RHDP, un instrument incontournable. Du moins, c’est ce que vise son fondateur, Ali Konaté. Pour y arriver, plus de temps à perdre dans la capitale économique, Abidjan. Car pour réussir il faut arpenter villes et villages de l’intérieur.

Nouvelles énergies Pour le fondateur des LRD - Nouvelles énergies, l’heure n’est plus à la tergiversation. Son dernier voyage, à Niamey au Niger (mi-juillet), où il a marqué le coup à travers plusieurs conférences et « rencontres fructueuses » avec les hommes politiques de ce pays et la diaspora ivoirienne, semble lui avoir donné un peu plus de vigueur dans sa démarche. Une expérience dont il veut se saisir pour accentuer l’implantation de son mouvement et tisser plus de relations, tant au niveau national qu’international. « Nous avons parlé de la vision panafricaine des Présidents Houphouët-Boigny et Alassane Ouattara, scrutée dans le pragmatisme et le réalisme, qui permet le développement prodigieux de notre pays », explique-t-il. Mouvement des Alassanistes, le LRD considère déjà le RHDP comme l'héritage politique de paix et de stabilité que son « Guide et boussole Alassane Ouattara veut laisser à la nouvelle génération ».

Aller partout Ali Konaté, 44 ans, parcourt depuis peu tout le pays pour des échanges avec les populations. Troisième Vice-président du Conseil régional du Lôh Djboua (Divo) et associé Président du Conseil de gestion de Sinta enterprises group, spécialisé dans la construction, les services immobiliers, le BTP, etc., il se dit disponible pour mener à bien et à terme ses activités politiques au niveau national.  De Divo à Bondoukou, en passant par Korhogo ou encore Bouaké, San Pedro, Daloa, Man, LRD poursuit son implantation à l’intérieur de la Côte d’Ivoire. Objectif, principal : apporter du neuf dans un espace politique dominé par trois grands partis politiques (RHDP, PDCI, FPI) qui écrasent les autres. Ali Konaté ne veut pas, à l’image des mouvements de soutien déjà actifs, faire du « remplissage d’espace », mais participer et contribuer au débat politique national, tant au niveau des instances qu’au sein des populations, qui parfois manquent d’interlocuteurs. « Le peuple a besoin de parler et veut des espaces pour le faire. Nous lui donnons cette opportunité », clame-t-il.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 27/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité