Ouattara - Bédié : Médiation difficile pour la chefferie traditionnelle

Après avoir échangé avec le Président Alassane Ouattara il y a une dizaine de jours, les chefs Atchans ont rencontré Henri Konan Bédié le 30 avril. Au cœur des échanges, le rapprochement entre les deux hommes forts de la politique ivoirienne. Une mission presque impossible pour ces notables. De sources proches des chefs traditionnels, lors de ces échanges, chacun (Ouattara et Bédié) a campé sur sa position, tout en leur demandant de faire fléchir l’autre. Henri Konan Bédié, qui a souhaité que les chefs traditionnels le rejoignent dans sa plateforme politique a demandé à ces derniers de militer pour le retour de « leur fils »  Noël Akossi Bendjo. L’ex maire de la commune du Plateau, poursuivi par la justice ivoirienne pour sa gestion, a préféré rester en exil en France. « Les liens semblent rompus pour de bon. Aucun des deux présidents ne veut faire un pas, chacun accusant l’autre de constituer le blocage », confie l’un des chefs, qui a participé aux deux rencontres. Selon lui, « c’est peine perdue » que d’essayer de recoller les morceaux entre ces ex alliés, profondément opposés sur les choix des candidatures pour la présidentielle de 2020. « Les chefs sont sortis encore plus inquiets pour les échéances de 2020 après ces deux rencontres, car les positions tranchées de ces deux têtes se reflètent de plus en plus dans les discours politiques de leurs élus et cadres », confie-t-il.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité