Laurent Bogui Tchagba La revanche du mal aimé

Il n’était pas le grand favori pour l’élection législative dans la commune d’Attécoubé. Mais Laurent Bogui Tchagba en a surpris plus d’un en raflant le siège de député face à un candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), victime de la désunion. Il s’apprête aujourd’hui à prendre la présidence du groupe parlementaire de son parti, l’UDPCI.

Après avoir fait ses premiers pas au sein du Mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (MEECI), branche estudiantine du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) de 1970 à 1980, Laurent Bougui Tchagba est entré en politique auprès d’Ernest Nkoumo Mobio, aujourd’hui l’un des doyens d’âge de ce parti.

 

Un rêve brisé Alors que Nkoumo Mobio, député-maire d’Attécoubé (1980-2000) prenait la tête district d’Abidjan en 2000, Laurent Tchagba, à la tête de la jeunesse du PDCI dans cette commune depuis 15 ans, caressait le rêve secret de se voir choisir comme successeur. Les choses se sont passé autrement. N’koumo Mobio choisit Claude Paulin Danho, alors vice-président de la jeunesse, au détriment de celui qui le voyait comme son mentor. Ne digérant pas ce choix, Laurent Tchagba choisit de s’éloigner de la famille PDCI. « Je ne voulais pas être vu comme un jeune en conflit avec son aîné, j’ai donc pris mes distances », explique à JDA cet ingénieur des travaux publics

Laurent Tchagba ne chôme pas pour autant et ne baisse pas les bras. Déjà en 1986, à son retour de Paris où il a fait ses études, il avait été nommé chef de département à la direction de l’eau. Devenu ministre de l’Environnement, de la Construction et de l’Urbanisme en 1988, Ezan Akelé l’avait nommé chargé de mission. C’est une carrière de 20 ans au sein de divers cabinets ministériels qui avait alors commencé pour lui, occupant successivement des postes de chef de cabinet et de directeur de cabinet.

 

L’UDPCI, le bateau de sauvetage Présenté en 2000 au Président Robert Gueï par le général Mathias Doué, alors ministre des Sports, le courant passera vite entre les deux hommes. « Libre de tout engagement politique, j’ai fait chemin avec le Général Gueï, jusqu’à la création de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) en 2001. » Laurent Tchagba est nommé secrétaire général adjoint chargé de l’organisation de l’administration du parti. Devenu entre temps secrétaire général, il conduira à 64 ans son groupe parlementaire dès le 3 avril, date de l’ouverture de la première session parlementaire. Deux semaines auparavant, il avait pris soin de démissionner de Côte d’Ivoire Logistique, dont il assurait la direction, pour incompatibilité entre ces deux responsabilités.

 

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité