Jeanne Adjoua Peuhmond, L’Amazone qui refuse l’ombre

Figure politique de longue date, Jeanne Adjoua Peuhmond s’estime encore bonne pour le service. La mobilisation des femmes du RHDP, elle en fait son affaire et refuse de jouer les seconds rôles. Elle compte bien jouer sa part dans la conservation du pouvoir.

Issue du Rassemblement des républicains (RDR), elle est nommée ministre dans les gouvernements issus des accords de Marcoussis et de Ouagadougou. Elle a été successivement ministre de la Femme, de la famille et des affaires sociales dans les gouvernements Banny I et II et Soro I et II, de 2005 à 2010. Après sept années à la tête de ce ministère, Jeanne Peuhmond contribuera à la mise en œuvre et au suivi de la politique du gouvernement en matière de protection de la Famille, de la femme, de l’enfant et des affaires sociales. Depuis 2011, la Conseillère spéciale du Président de la République chargée du Genre et des affaires sociales se bat pour ne pas rester dans l’ombre.

Parcours difficile Les choses ne se passent pas pour autant comme sur des roulettes pour Jeanne Peuhmond. Membre du conseil municipal de la commune d'Abobo, où elle bénéficie d'un capital confiance et d'une popularité indéniable auprès des populations, elle a dû prendre son mal en patience avant d’obtenir une petite promotion. Élue députée en 2016, Jeanne, qui lorgnait le fauteuil de la commune depuis longtemps, ne pouvait espérer mieux. « Elle réside dans la commune depuis plus de trente ans. Elle connait la population et est toujours restée à ses côté. Mais il en faut plus pour se faire élire maire d’une commune comme Abobo », reconnait l’un de ses proches. En fait, Jeanne Peuhmond aura attendu pendant longtemps un poste de ministre sous l’ère ADO. Mais les nombreux remaniements ministériels lui fermeront leurs portes. Elle sait prendre son mal en patience. « Tant qu’elle bénéficiera de la confiance du Président de la République Alassane Ouattara, elle sera prête à servir, partout et en toute circonstance », murmure-t-on dans son entourage. C’est à juste titre que le 24 novembre dernier elle était presqu’au four et au moulin pour battre le rappel des troupes pour le meeting des femmes de son parti. Après ce pari réussi, l’Amazone met le cap sur Yamoussoukro, pour le meeting du 7 décembre. Appartenant au V Baoulé, elle multiplie les rencontres avec des populations afin de battre un nouveau record d’affluence. Celle qui rêve de diriger les femmes du RHDP multiplie en interne les opérations de charme, tant au niveau des bases que de la direction. Mais les choses s’annoncent rudes pour elle dans un RHDP qui a une pléthore de compétences féminines.

Ange Stéphanie Djangoné

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité