Georges Philipe Ezaley : La victoire à tout prix

Au cœur d’un contentieux électoral qui tient la ville de Grand Bassam en haleine depuis la fin du scrutin du 13 octobre dernier, Georges Philippe Ezaley multiplie les actions pour revendiquer « sa victoire » ou obtenir une reprise du scrutin.

Victime collatérale des dissensions survenues au sein de la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le maire sortant de la ville historique de Grand Bassam a fait le choix de se ranger du côté de son parti d’origine, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI RDA) dans le face à face qui l’oppose au RHDP. Un regroupement politique qui l’avait porté à la tête de la mairie en 2013 et qu’il devait battre cette année. Une tache qui s’est avérée plus périlleuse que prévue. Battu par son adversaire, selon la Commission électorale indépendante, George Phillipe Ezaley conteste les résultats et crie à la fraude après s’être autoproclamé vainqueur. Des contestations parfois violentes, qui lui ont valu d’être entendu durant 8 heures ce 30 octobre 2018 à la préfecture de police d’Abidjan pour des faits portants sur des troubles à l’ordre public dont il se serait rendu coupable. Le natif de Bassam semble plus militer aujourd’hui pour une reprise du scrutin qui lui permettrait de remobiliser ses troupes et de repartir à la conquête de la ville qui l’a vu naitre en 1954.

Cet ancien du Mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (MEECI) a toujours été un fervent militant du PDCI RDA, parti au sein duquel il a gagné tous ses galons politiques. Du poste de Président de comité de base en passant celui de Secrétaire de section, le fondateur du Lion’s Club de Grand Bassam est aujourd’hui membre du bureau politique du PDCI, en charge de la Commission de mobilisation du bureau de la délégation départementale de la dite ville.

Professionnel du domaine de l’aviation, c’est à l’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) de Toulouse qu’il obtint en 1979 un diplôme d’Ingénieur de l’Aviation Civile, option transport aérien, doublé d’un Brevet Élémentaire de Pilote Privé d’Avion. Avant de s’envoler pour les États-Unis d’Amérique, afin d’y suivre des formations dans l’apprentissage des métiers de l’air. Rentré en Côte d’Ivoire au début des années 80, il a d’abord servi au sein de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et est aujourd’hui le Directeur Général de la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et Météorologique (SODEXAM).

Passionné de football, le Président de l’Union Sportive des Clubs de Bassam est friand de victoires et espère pouvoir remporter sur tapis vert le « match électoral » qui l’oppose à Jean-Louis Moulot.

Malick SANGARÉ     

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel