Laciné Koné, Comeback au RHDP

Il compte parmi ceux qui ont contribué à installer le RDR. Après avoir pris quelque recul ces dernières années, il rebondit au Conseil politique du RHDP et compte jouer un rôle important dans l’élargissement des bases du parti au pouvoir.

Quelque peu imprévisible, Lacina Koné dit Cardozi (Pseudonyme que lui a attribué l’un de ses amis européens), était très peu attendu au Conseil politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la paix et la démocratie (RHDP). Et pour cause, ce membre fondateur du Rassemblement des républicains (RDR) était soupçonné d’être un proche de Guillaume Soro.

Le comeback Pour ces proches, son nom rime avec le combat du RDR depuis sa création à Ferké en 1994, car il fut le premier cadre de cette ville à adhérer à ce parti. Devenant ainsi le Secrétaire départemental de la région du Tchologo, avec sous sa coupole les villes de Ferké, de Ouangolo et de Kong, jusqu’en 2013. Cette prise de position est à la base de la perte de son poste de Directeur général de la défunte boulangerie Centrages, où il avait pour comptable l’actuel ministre du Logement, Bruno Nabagné Koné, rappelle l’un des proches de ce dernier. Cela n’entachera en rien la détermination de celui qui deviendra maire de la commune de Ferké de 1996 à 2013, avant de se faire élire Président du Conseil régional du Tchologo de 2013 à 2018. Mais l’aventure tournera court. En 2018, la direction du parti refuse de lui renouveler sa confiance et lui préfère Ibrahim Téné Ouattara (IBO). Lacina Koné Cardozi encaisse le coup et hésite à se présenter en candidat indépendant, avant de plier l’échine face à la candidature d’IBO, cadet du Président Alassane Ouattara. « Il fallait préserver le climat de paix dans cette région. Et Cardozi a accepté d’en être le sacrifié », confie l’un de ses proches. Même s’il conserve le poste de Président du Conseil d’administration de l’Agence nationale des services universels de télécommunications (ANSUT), il estime quelque part avoir été mal récompensé pour un parti auquel il aura tout donné. Il se rapproche ainsi de Guillaume Soro, alors fraichement débarqué de la présidence de l’Assemblée nationale, et participe aux premiers meetings de ce dernier avant de faire son comeback. « Quand on a été au départ d’une structure comme le RDR, qui aujourd’hui se trouve au centre de la création du RHDP, on ne peut être que très heureux d’être coopté pour être membre du Conseil politique de ce parti », confie-t-il, refusant tout commentaire sur ses accointances avec Guillaume Soro. Il en a profité pour se rapprocher de IBO, avec lequel il compte désormais marcher main dans la main dans une région où la bataille politique de 2020 pourrait être rude.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 04/06/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité