Vaccination covid : Sidi Touré donne les détails

Le ministre demande aux Ivoiriens d’observer les mesures barrières.

L’initiative Covax permettra à la Côte d’Ivoire de bénéficier gratuitement de 10 millions de doses de Pfizer pour la vaccination de 5 millions de personnes, soit 20% de la population. C’est l’information donnée ce lundi par le ministre de la Communication et des médias, Sidi Touré.

 

La réception se fera en 3 phases : 100.000 doses en février 2021, 9 millions de doses de mi-avril 2021, en deux vagues c’est-à-dire 1,5 million de doses puis 8,5 millions doses, selon le ministre. « La Côte d’Ivoire s’est engagée dans un processus d’acquisition de vaccins payants sur le marché mondial pour prémunir environ 50% de sa population contre la Covid-19. Les choix de ces vaccins sont soumis à 3 critères auxquels le gouvernement tient particulièrement. L’efficacité, la disponibilité de la chaine de froid pour la conservation du vaccin et le prix », a signalé Sidi Touré.

La Côte d’Ivoire va acquérir trois autres vaccins payants c’est-à-dire Spoutnik, Sinopharm, et AstraZeneca.

 

« Pour ces 3 vaccins, le pays dispose déjà des moyens de conservation et de gestion. Ceci à travers les dispositifs classiques de chaînes de froid à températures positives variant entre 2 et 8 degrés Celsius logées à la direction centrale des programmes de vaccination et à l’Inhp. C’est seulement pour le vaccin Pfizer que l’acquisition d’une chaine de froid pouvant conserver à moins 70 degrés Celsius s’impose. A ce niveau, les partenariats avec les agences internationales vont appuyer la Côte d’Ivoire », a ajouté le ministre.

 

 

 

La vaccination commence en février prochain. Un « vaccin gratuit » qui rentre dans le cadre de l’initiative Covax et un vaccin qui sera acheté par le gouvernement ivoirien au laboratoire Spoutnik. La campagne gratuite est rendue possible grâce à l’adhésion de la Côte d’Ivoire.

Les cibles prioritaires des premières doses gratuites du vaccin, les Forces de défense et de sécurité (FDS), les enseignants, les personnes de plus de 50 ans, ceux ayant des pathologies chroniques.

 

« Nous souhaiterions ne pas arriver à la prise de mesures draconiennes. Le gouvernement a pris cette mesure conservatoire. (…) Peut-être que nous arriverons à l’isolement, si c’est nécessaire. Mais le Conseil national de sécurité (CNS) n’a pas décidé », a mis en garde Sidi Touré.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 18/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité